Publié le 29 Juin 2007

J'avais lu petite "les contes du chat perché". Les aventures de Delphine et Marinette que l'on étudiait en 6è me passionnaient. Mais de là, à m'attaquer au "passe muraille", je me disais qu'il ne fallait quand même pas exagérer. Et bien j'avais sacrément tord. Encore un livre que je regrette de ne pas avoir eu dans mon programme scolaire.
Pour moi, ce devait être une oeuvre soporiphique, un apriori qui s'est retrouvé totalement injustifié. J'appréciais l'auteur pour ses contes pour enfant et j'apprécie encore l'auteur pour ses contes pour adultes. 
Entre science fiction ou petites histoires sympas ou d'autres plus moralisatrices, la lecture est agréable. On lit des histoires mettant en scène un homme pouvant traverser les murs, une femme qui se multiplie à l'infini, un homme coincé à deux époques, des gens condamnés à ne vivre que quelques jours par mois car considérés comme inutiles. j'ai trouvé qu'il y avait un petit air de Barjavel que j'aime beaucoup. L'écriture est assez simple.
Un livre sur lequel il ne faut pas avoir de préjugés. C'était un bon moment de lecture.

ayme1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #science fiction

Repost0

Publié le 27 Juin 2007

On avait laissé Jack Sparow dans les lymbes de Davy Jones. Le couple Will Turner et Elizabeth n'était pas au mieux de leur forme. Vous comprenez à mon ton que je n'étais pas spécialement emballé d'aller voir le troisième épisode des aventures de ces pirates. J'avais adoré le 1, j'avais apprécié le 2 mais j'avais été agacée par la fin du 2 qui nous "forçait" à venir voir le 3 si nous voulions avoir la fin. Et là j'ai été encore très énervée par la fin qui nous présage presque un 4 après m'être ennuyée pendant plus de 2 heures.

Pour des raisons différentes, Elizabeth (qui se sent coupable), Will (qui veut délivrer son père) et les autres pirates (on retrouve d'ailleurs le capitaine barbossa) vont libérer Jack de l'antre de Davy Jones. Ce dernier sous la coupelle de Lord Beckett écume les mers et massacre tout équipage pirate qui aurait le cran de naviguer sur l'une des 7 mers. Pour contrer Lord Beckett, les pirates des sept mers se réunissent afin de délivrer Calypso de son enveloppe Charnelle. Calypso étant la déesse qui avait autrefois emprisonné et trahi Davy Jones.

Vous comprenez que l'on se retrouve dans un mic mac qui n'a plus rien de drôle et qui en plus est long mais long. Les images sont sympas à voir mais loin d'être destinées à de jeunes enfants voir très jeunes ados (séries de pendus en début de films, massacres...)

En espérant qu'il n'y ait pas de 4è volet des aventures de Jack Sparrow, je gardera de pirate des caraibes le premier épisode mais je m'empresse d'oublier les deux autres.


Du coup après un bid pareil, je n'ai même pas osé voir Ocean's 13 qui présageait également un autre ennui en perspective d'après les critiques.
J'aurais peut être du me tourner vers des petites productions pour cette fête du cinéma... 



Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #Films

Repost0

Publié le 25 Juin 2007

Cette année je profite de la fête du cinéma. Un véritable hasard, ce mois ci pas mal de films m'intéressent. Trois en fait : Shrek, pirate des caraibes, ocean's 13.

Hier soir c'était shrek 3.

Alors je me disais encore une suite, j'avais adoré le 1, beaucoup aimé le 2, j'ai très apprécié le 3.

Le roi grenouille de Far Far lointain est mort. Shrek est l'héritier du trône mais il est loin de vouloir accéder au trône. Cet ogre maladroit n'est pas très à l'aise dans ce monde de frou-frou, cérémonies… Le roi donne avant de mourir le nom d'un autre héritier que Shrek va s'empresser d'aller chercher. Mais prince charmant qui n'a pas apprécié d'être rangé dans les pariats de la société, cherche sa vengeance et monte un push pour accéder au trône.

Dans cet épisode, on retrouve les personnages plus attachants que jamais : l'âne et sa ribambelle d'enfant "âne-dragon". Le chat potté et ses yeux insoutenables, la futur maman Fiona et le paniqué futur papa Shrek. On rencontre de nouveaux personnages comme Arthur, le futur roi, Merlin, les princesses, les méchants…

Un nouvel épisode qui met en scène de nombreux contes, à vous de trouver les références. Il faudra que je re-visionne lorsqu'il sera en DVD pour que je puisse déceler tous les détails, je suis sure d'être passée à côté de pas mal de choses. Avec Shrek j'en découvre à chaque visionnage. Les dessins sont toujours aussi bien fait et vous remarquerez sans doute le soucis du détail vraiment fin ( ex : fossette du jeune arthur). Les dialogues toujours aussi amusants. Les musiques sont également encore très bien choisies. Un dessin animé vraiment réussi qui ne lasse pas de cet engin d'ogre.

Pour confirmer : la salle était remplie de petits, très petits, moins petits et tout au long, il n'y a pas eu un seul bruit à part des rires. Pas de pleurs, d'enfants qui veulent partir, non juste des petits rires d'enfants, d'adultes émerveillés par ce film d'animation.

On verra ce soir avec Pirate des caraibes si je suis aussi captivée.




Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #Films

Repost0

Publié le 21 Juin 2007

Hier, mercredi 20 juin, Tatiana De Rosnay présentait son livre "Elle s'appelait Sarah" à la librairie Dialogues de Brest. Je n'allais tout de même pas rater cette occasion de la rencontrer enfin pour de vrai. J'ai donc pris mon après midi de RTT. Mr Maja me demande bien si mon appareil photo est chargé, me dit de partir assez tôt pour être dans les premières. Mais voilà, je ne suis pas souvent en RTT et j'en ai profité pour faire mon repassage, mettre une lessive, la mettre à sécher, m'occuper de mes patates qui sont mourrues :-(. Et "c'est le temps qui court"... Je reviens du jardin, j'aurais déjà du être sur la route. Je me dépêche, je respecte quand même les limitations de vitesse. J'ai 1h15 de route sans compter le temps pour garer dans Brest, bon sang, je ne serai jamais pour 17h45 comme je l'avais prévu mais je peux encore être là pour 18h le début de la conférence. J'avais cependant été un peu optimiste. J'ai des petites routes pour aller jusqu'à Morlaix (Saint Michel en grèven, Plestin les grèves...) et j'ai des petits pères devant moi qui roulent entre 50 et 70 là où c'est limité à 90. Les 18h à mon avis c'est mort. 
J'arrive dans Brest, il fait une chaleur alors qu'à Lannion, on se gelait. Je commence à suer, çà va mal! Je trouve une place par trop loin de Dialogues, NIKEL. Et là grave erreur, il est 18h02, je peux être là bas à 18h05, çà n'aura pas commencé depuis très longtemps, je me mets donc à courrir. J'arrive, c'est commencé, je suis rouge, j'ai chaud et la température à l'intérieur de la librairie n'arrange rien. Et voilà que j'ai oublié l'appareil photo dans ma voiture. Quelle tête en l'air. Je laisse mes affaires en plan sous la surveillance d'une amie. Rebelotte, je cours jusqu'à la voiture et idem dans l'autre sens. Là, le T Shirt violet me trahit et s'assombrit. C'est pas grave, en une heure çà a le temps de sécher. GRRRR entre la chaleur de la pièce, mon émotion, rien à faire, j'ai chaud.

Tatiana parle de Sarah devant environ une vingtaine de personnes qui semblent captivées. Car elle est comme çà Tatiana. Quand elle parle, on ne peut qu'être hypnotisé par sa voix. Les questions de "l'intervieweuse" sont intéressantes et bien posées. J'ai simplement regretter qu'elle n'ait lu de Tatiana que "Elle s'appelait Sarah" et qu'elle ne connaisse pas ses autres livres. Mais on ne peut pas tout connaitre bien sur. J'ai apprécié en savoir davantage sur l'écriture et le parcours de Sarah. J'ai également appris qu'un autre livre était en préparation, je l'attends bien sur avec impatience. 

Viens le moment des dédicaces, je passe en dernière. Elle m'a reconnu (tu vois Thom les photos sur les blogs çà sert ;-) ). Elle se lève et me fait la bise. Elle me dit qu'elle a eu peur que je ne vienne pas, et bien oui comme toujours, Maja à la bourre. Ce n'est pas un manque de volonté mais je pense toujours avoir le temps alors qu'il passe si vite.
J'ai passé entre 5 et 10 minutes magnifiques. Elle me dédicace mes deux livres (Moka et Spirales). Ben mon sarah l'était déjà et il est en lecture chez ma môman.
On prend un photo. On discute un peu, elle est une véritable perle. Merci pour ce moment Tatiana. C'était très agréable.

CAYJE7Y1.jpg


Le blog de Sarah : http://ellesappelaitsarah.over-blog.com/
Le blog de Tatiana : http://yansor.blogs.psychologies.com/
Les autres livres de Tatiana : 
Tatiana De Rosnay - La mémoire des murs
Tatiana De Rosnay - Le coeur d'une autre
Tatiana De Rosnay - Spirales
Tatiana De Rosnay - Moka
Tatiana De Rosnay - Elle s'appelait Sarah
Il me manque encore l'appartement témoin et le voisin (je crois que c'est tout).

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 15 Juin 2007

Rachel et Nathan s'aiment passionnément mais après 10 ans de mariage, aucun enfant n'est né de leur union. Or d'après les lois de leur religion, un homme et une femme mariés doivent s'unir pour procréer et faire l'amour pour le plaisir est un péché. 
D'après leurs lois, après 10 ans d'un mariage infécond, un homme peut répudier sa femme même si celle-ci n'est en fait pour rien dans la stérilité du couple. Mais comment savoir ce gende de diagnostic lorsque se montrer nue devant un autre homme que son mari est un crime, même s'il s'agit d'un médecin. 
Rachel va ainsi être répudiée, rejetée par l'homme qu'elle aime, sans qui elle ne peut vivre. 

J'ai apprécié ce couple pour leur côté amoureux. J'ai détesté Rachel pour son côté acceptation des lois absurdes qui veut que la femme soit inférieure à l'homme et soit complètement dévouée à son époux. J'ai détesté Nathan pour son côté d'homme faible qui se laisse dicter sa conduite par des lois ridicules. 

J'hésitais à m'intéresser au livre alors qu'il m'avait fait de l'oeil chez Patch. Je m'étais dit que je ne lirai plus de livres laissant une grande part à la religion car je sais très bien que ça va me mettre hors de moi. Ces sottises et croyances inventées de toutes pièces par des hommes qui ne cherchent qu'à contrôler les faiblesses des autres. C'est encore l'impression que j'ai eu avec le livre. Deux êtres se font dicter leur conduite  et leur vie par un homme qui utilise les croyances. Mais il ne vaut pas mieux que les autres donc pour qui se prend t-il pour oser clamer ces lois absurdes?

Ce qui m'a mis hors de moi dans le livre : 
1) Le couple n'a pas su croire en eux et leur amour et a préféré se fier à une loi qui les oblige à avoir des enfants.
2) La fin montre une Rachel faible. Mais cette vision me fout en boule.  Une femme n'est pas une poupée qui meurt lorsque son homme s'en va. J'aurais aimé qu'elle aille de l'avant, qu'elle prenne du poil de la bête, qu'elle recommence à zéro. L'homme n'est pas tout dans la vie ! C'est un compagnon de route important mais sans lui le chemin continue quand même.

Je ne regrette pas d'avoir lu le livre qui est quand même bien écrit mais il m'a mise en rogne ;-).


Eliette-Ab--cassis---La-r--pudi--e.jpg






















Edit du 11 octobre 2007 : Katell j'ai enfin vu Kadosh qu'ARTE a passé ce soir et en effet c'est la même histoire. Apparemment Eliette Abecassis aurait participé à l'écriture du scénario.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 13 Juin 2007

Gabrielle aime se lever tôt pour prendre le train de 5h50 qui l'entraine vers Paris. Elle apprécie ce train encore peu fréquenté à cette heure matinale. Elle a l'habitude du wagon 13 car il est près du bar. Elle a ses places fétiches et ce matin au siège 41, un homme est installé en face d'elle. Tout d'abord un peu irritée, la situation évolue ainsi que le personnage. Le voyage matinal va prendre une nouvelle dimension. 
Un jeu s'installe entre les deux inconnus. C'est sensuel puis sexuel, exitant. On alterne les impressions des deux protagonistes par rapport à cette rencontre innatendue.
Le livre est très agréable. Assez chaud, c'est la première fois que je lisais un livre de ce style. Livre court, sensuel voir érotique. Il m'a touché en faisait naitre quelques jours plutôt innatendues. 
J'avais été attirée par l'avis de
Florinette, mais Tamara, Valdebaz et Amandine en parlent également très bien.


Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 11 Juin 2007

Bonjour à tous, çà y est, les vacances sont terminées. Elles ont été fantastiques, un peu courtes mais il était temps de rentrer.

Nous sommes partis le dimanche après midi après avoir quand même gueuletonné pour la fête des mères. Nous faisons la route tranquillement, il ne fait pas trop chaud ça va. On passe Saint Brieuc, Rennes qui nous amène sur l'autoroute qui va nous faire passer par Le Mans pour arriver à Tours. Première surprise une fois sortis de la Bretagne : Que les gens roulent vite!! Normal, nous sommes sur autoroute, c'est limité à 130km/h. Sur nos 4 voies bretonnes, nous sommes limités à 110km/h. Mon compagnon me regarde et là on se dit : "Qu'est ce qu'on fait, tu appuies un peu plus sur le champignon pour arriver à 130?". En moyenne nous nous sommes contentés d'un bon 120, et bien oui difficile de perdre des habitudes de 110 qui nous convient très bien. Et là, je remarque une nouvelle fois que les gens sont vraiment pressés. Ils arrivent sur nous qui roulons plus lentement en freinant, en se déportant d'une façon hasardeuse et là je repense à la série "Un gars, une fille" : "On est en vacances !!! On est là pour se détendre !!! MERDEEEE". Non franchement, zen un peu dans la vie...

A Tours, l'hôtel choisi est sale, on entend le film du voisin jusqu'à minuit, à 5h c'est l'orage qui s'y met. Une première nuit pas très encourageante. Le lundi, en route pour Amboise sous la bruine. Au moins je ne suis pas dépaysée. C'est un temps qui est agréable, frais et qui va bien avec l'ambiance du château casiment en ruine avec sa muraille imposante de domaine du seigneur qui nous ramène à une époque un peu sombre. La visite guidée se passe très bien et est très intéressante. On m'avait dit qu'il n'y avait rien à voir, certes, mais qu'est ce qu'il y a à écouter! Ensuite, nous allons au parc des minis châteaux qui nous a permi d'avoir un bon panorama de ce que nous allions visiter. C'est pratique lorsque vous prévoyez un circuit pour avoir un aperçu global de ce qui vous attend. Et enfin, la journée s'étant très bien passée, nous finissons avec le clos lucé dédié à Léonard De Vinci et présentant sa vie, ses inventions. Là on se prend un saucée de pluie d'orage qui nous précise que la journée est terminée. Nous partons alors pour Blois après une journée très agréable. Ici l'hotel est bien mieux. Propre, silencieux, les vacances se présentent très bien. Mardi, journée à Blois sous le cagnard, sous la chaleur, dans la moiteur. Vous comprenez que je ne suis pas une fan de ce temps. Nous commençons tranquillement par l'église Saint Vincent puis petit passage à l'office de tourisme pour des petites précisions / explications. La personne n'est pas d'origine française, je comprends très mal ce qu'elle dit, du coup on se contente du plan détaillé de Blois ;-). Nous passons par le château pour retirer nos billets "Château + maison de la magie + son et lumière". Comme nous avions décidé de le faire, dès que nous pouvions, nous choisissons la visite guidée. Encore une fois ici, la visite guidée a été géniale. La personne était très prenante. On sent qu'ils savent de quoi ils parlent et que c'est loin d'être du récité. On vit l'Histoire avec eux. On passe un long moment au château qui nous amène à visiter la maison de la magie l'après midi. J'ai été très déçue par cette maison. J'ai eu l'impression qu'elle était là pour meubler une journée visite de Blois. On a vu des tours d'optique mais j'aurais aimé qu'on me les explique avec un guide qui n'aurait pas peur d'aller dans le technique quand il sent qu'il a affaire à des gens qui ont les bases pour comprendre. Et nous les avons ces bases, c'étant dans notre programme d'études supérieures. Nous avons continué la visite de Blois avec un passage dans la vieille ville et à l'église Saint Nicolas. En soirée, il y eut le spectacle "son et lumière" sur les façades du château de Blois qui est vraiment bien réussi. Les images sont jolies et rendent bien sur les façades, le son était peut être un peu fort mais le spectacle fut une merveille pour les yeux.

Mercredi, direction Chambord avec son château de la "belle au bois dormant" petite merveille des chevilles enflées de François 1er. Là encore, charmante visite guidée que nous n'étions que deux à suivre. Un guide pour deux, c'était vraiment génial. Encore ici, c'était la canicule, la fraicheur des pierres et l'architecture non adaptée de Chambord pour le climat de la Loire furent donc très appréciés. En effet, Chambord était avant un château pour impressionner, pour se montrer et non pour être habité, l'architecture est copié sur celle venant d'Italie qui est adapté à un climat sec et chaud pas humide et frais comme c'est le cas à Chambord. Mais l'endroit est vraiment magnifique donc on peut comprendre ce côté futilité. L'après midi, on était à Cheverny (moulinsart) avec sa meute de chiens, son exposition tintin que j'ai trouvé décevante. Le château était sympathique, sans visite mais rien que pour le jardin, le canal, les chiens, c'est superbe. Pour l'exposition tintin, je l'ai trouvé très légère, comme du meublage. Les photos et extraits de BD sont déjà connus, les extraits animés également. Donc pas de nouveautés, pas d'explication réelle sur le choix de Cheverny par l'auteur, ce que ce choix a apporté au château ect... Ca sera le château que nous avons le moins aimé avec Chenonceau.

Jeudi, nous commençons la journée par Chenonceau. C'est le pire château de la visite à nos yeux. Un troupeau de personnes passe de pièce en pièce, se bousculant sans une excuse, un pardon, un désolé. On a notre temps, pourquoi tant de précipitations? On a une pseudo visite guidée avec un groupe mais trop de monde, trop de bavardages qui gâchent le discours qui n'était pas le mieux par rapport à tout ceux que l'on avait entendu jusqu'ici. Enfin bref, un château que tout le monde visite en priorité et on se demande un peu pourquoi. L'après midi, nous avons pris une leçon dans les jardins de Villandry. Ah si nos légumes étaient comme ceux de Villandry! Nos carottes sont loins des touffes que l'on a vu là bas. Nos potirons ne ressemblent pas du tout à ces étendues de tiges rasant le sol. Nos petits pois n'atteignent pas la taille de ceux que l'on a vu. Ce que l'on peut espérer pour cette année, ce serait des oignons et des patates. Ah ça des steacks et une grosse patate (cf Florence Foresti), je pourrai en faire. En bref, des jardins qui valent le passage à Villandry.

Pour le dernier jour, nous sommes allés à Chinon. On ne va quand même pas passer le long de la route des vins de Loire sans s'arrêter dans une cave. Nous avons dormi dans un hotel (hotel Diderot à Chinon) qui était un bijou. Les personnes qui nous ont accueilli ont été merveilleuses, la maison est extraordinaire. Nous avons dormi comme des bébés. Imaginez ce que çà a été après çà de rentrer dans notre immeuble avec les boums boums des basses du voisin d'au dessus. En tout cas, si vous devez passer une nuit à Chinon, je vous conseille cet hôtel, les gens étaient très sympathiques. Quand on a passé une journée un peu fatiguante, il n'y a pas plus désagréable que de tomber avec une réceptionniste qui fait la gueule et jusque là c'est ce que nous avions, sauf à Blois.

A chinon, nous avons donc visité une cave. Je ne donnerai pas le nom car je ne la conseille pas. La visite a été des plus rudimentaire. Du style, dégustez vite, achetez très vite et partez encore plus vite. Nous avons quand même pris une caisse malgré le prix mais j'ai l'impression que c'est plus parce que l'on avait prévu d'en acheter une en cave plus que par conviction par rapport au vin. Tant pis! L'après midi, nous finissons notre tour des châteaux de La Loire avec Azay Le Rideau. Ici encore, nous avons un guide merveilleux, très comique, fascinant. On se tape un groupe de personnes âgées avec nous à l'humour un peu trop lourd à force mais bon çà fait rire.

Il est 15h, nous avons fini notre expédition, il est temps de rentrer en Bretagne. Et là les catastrophes commencent. Sur l'autoroute de Tours, pneu crevé, arrêt sur bande d'urgence. On va à un garage à côté. En longeant un mur qui nous amène vers l'accueil, un homme sort de sa camionnette en oubliant de mettre le frein à main. Dans sa descente, la camionnette entraine une voiture qu'elle vient d'embourtir vers mon ami qui longe le mur. Il s'arrête, reste bloqué face à cette voiture qui approche dangereusement, je lui attrape le pull par devant, il réagit enfin et fait un bond en avant juste avant que la voiture n'aille s'arrêter dans le mur où mon compagnon se trouvait encore il y a quelques secondes. On reprend un peu nos esprits et le garage nous apprend qu'ils ne sont pas habilités à nous dépanner sur l'autoroute, il faut donc qu'on y retourne pour chercher la borne d'appel SOS. On retourne et par chance, la portion de route est sous vidéo surveillance, le camion de service des autoroutes est déjà sur place et la remorqueuse arrive une demi heure plus tard. Au garage, ils n'ont pas de quoi réparer la voiture. Au début, ils nous proposent deux pneus d'occasions, provenant d'une voiture accidentée, ce qui ne nous convient absolument pas et de toute façon, ce n'était pas le bon indice de vitesse. Il appelle son fournisseur de "peneu" qui nous annonce 126 euros par pneu hors taxe, ce qui nous fait du 300 euros pour les 2 pneus sans compter la main d'oeuvre. Là on se dit qu'ils se foutent de nous. Ils sont agréer pour du remorquage mais pas capable de réparer les voitures ensuite. Ils nous dit clairement qu'on l'emmerde, il n'a pas que ça à faire. On lui demande de nous remettre la roue de secours et on file vers un autre garage. Tant pis pour lui, on a besoin de plus d'amabilité. Résultat au garage d'à côté : 200 euros pour les deux pneus et la main d'oeuvre / équilibrage ... Par contre, mauvaise nouvelle dans ce garage, les deux autres pneus qui sont neufs sont non conformes, le garage qui nous les a posé s'est trompé, si on se fait arrêter, on a une amende, si on a un accident à cause de ces pneus, on n'est pas remboursé et pour le contrôle technique c'est même pas la peine de songer à l'obtenir. Là il était temps que la journée se termine. Nous somme quand même arrivés à bon port mais du coup, la voiture ne bouge plus jusqu'à sa visite au garage très prochainement ;-).

Des vacances qui furent géniales, intéressantes, on ne s'est pas ennuyés un instant. Avec en plus, son lot de montée d'adrénaline. De bonnes vacances quoi !

Des photos prochainement! et des articles de livres aussi bien sur :-D

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 1 Juin 2007

anti_bug_fckCa y est, pour la première fois depuis 4 ans, mon compagnon et moi partons en vacances. Après avoir envisager d'aller à Londres, nous avons abandonné au vue du coût des hotels. On va pas pouvoir se le permettre pour tout de suite ;-). 
Nous avons donc décidé d'aller visiter les châteaux de la Loire. La blog va se passer de moi pendant une semaine et demi environ. 
Bon courage aux travailleurs et bon courage pour mes petits pieds aussi :-D.

A bientot


Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0