Publié le 16 Septembre 2014

Divergente 1 – Véronica Roth

Le monde a connu une guerre qui a entrainé un nouveau système social. La population est séparée en 5 factions : les érudits en quête de savoir, les altruistes au service des autres, les audacieux protègent la population, les sincères affectés à la justice et les fraternels nourrissent les factions.

Beatris est née chez les altruistes. A ses 16 ans, lors de l’évaluation pour déterminer la faction qui ressort de son caractère, elle se révèle être une divergente. Elle se rapproche de trois factions. Elle doit garder le secret, les divergents sont considérés comme dangereux pour l’équilibre de la société et sont traqués. Il faut rentrer dans le moule et s’y conformer. Beatris va cacher cet aspect de sa personnalité et choisir de quitter sa faction pour devenir l’audacieuse Tris. C’est un apprentissage qui démarre pour elle.

En parallèle, un soulèvement des érudits contre les altruistes dirigeants de cette société, se prépare. Tris et les autres divergents sont en danger. Les altruistes seront les premiers à faire les frais de ce bouleversement.

J’ai démarré par le film par hasard, j’ai beaucoup apprécié. Puis j’ai réagi en me disant que j’avais ce livre ! Jamais je n’avais jusqu’ici eu le courage de mettre le nez dans cette histoire. La couverture ne me bottait pas et le résumé me faisait penser que je n’étais pas en état de suivre correctement l’histoire. J’ai finalement dévoré le livre. J’ai été embarquée dans ce monde de factions, dans l’apprentissage de Tris parmi les audacieux, dans sa relation avec son instructeur four, ses relations avec ses amis, son intégration parmi les audacieux natifs. J’ai trouvé l’histoire prenante et fascinante malgré quelques détails peu crédibles notamment la notion de divergence mais qu’importe j’ai été transportée.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 16 Septembre 2014

Les colombes du roi soleil – Les comédiennes de Mr Racine – Anne Marie Desplat-Duc

J’avais repéré cette collection il y a quelques années. Un coffret est sorti l’an dernier avec cartes assorties, coffret, livre. Ensemble très sympathique pour une jeune fille à partir de 10 ans.

L’histoire se déroule à Saint Cyr, école pour jeunes filles de bonnes familles désargentées, crée par Mme de Maintenon en 1686. Dans ce premier tome, Mr racine a écrit une pièce qui va être jouée par les colombes du roi Soleil, Louis XIV. C’est l’occasion de présenter les héroines des futurs tomes de cette série.

Il a fallu que je m’y reprenne à plusieurs fois pour lire ce livre. Je n’ai pas accroché aux personnages, je ne suis pas attachée aux filles, je ne lirai pas les tomes suivants.

Cependant, je pense que les ados à partir de 10-12 ans peuvent apprécier l’histoire avec un minimum de connaissance Historiques. Qui est le roi Soleil, Quelle période, qui était Mme de Maintenon, qu’est ce que Saint Cyr à cette époque. Le récit manquerait d’intérêt sans un minimum de contexte.

Un bon moyen de s’intéresser à une période passionnante de l’Histoire de France sous le règne de Louis XIV.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 16 Septembre 2014

Attention, voilà grand loup ! Emile Jadoul

Une nouvelle collection chez Casterman," petites cachettes", pour les petits dès qu’ils ont l’intérêt pour les histoires.

« attention, je compte jusqu’à 10. […] 10 ! J’arrive ». Grand loup joue à cache cache avec ses amis. Armé de son grand panier, il part à la recherche de tous les animaux qui se cachent dans la maison. Et nous allons l’aider ! Qui se cache sous la couverture ? on soulève le clapet. Et hop ! Un lapin dans le panier. Le rideau bouge ! On le soulève, un cochon et une poulette de trouvés. Le coffre ? On abaisse le carton et voilà un petit mouton. Tout le monde est là, alors à table. On ouvre la porte de la salle à manger, tout le monde se régale.

J’aime ce genre de livres qui interagit avec l’enfant par des petits bout de cartons à soulever, abaisser. Le désavantage est qu’ils sont plus pressés de découvrir les flaps que de réellement écouter l’histoire. Mais cependant c’est le genre de livres qu’ils affectionnent. Suffisamment solide pour toutes les manipulations de bébé et les pages cartonnées sont assez épaisses pour que l’enfant les tourne une à une. Un livre très appréciable.

Pour les plus de 2 ans, on peut même aborder les chiffres jusque 10. Ils assimilent sans s’en rendre compte.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 16 Septembre 2014

Pas dodo – Magdalena et Marion Piffaretti

Numéro bis a beaucoup de difficultés à se mettre au lit. Pour la sieste, on a baissé les bras. J’avais choisi le livre surtout pour l’inciter à se coucher le soir.

Maman dit à Lucas que c’est l’heure de la sieste mais Lucas n’est pas décidé. Non il joue, non il dessine, non il nettoie. Maman l’installe sur lui pour un gros câlin et un dodo canapé à défaut du lit. Mais c’est maman qui s’endort. Lucas se relève puis va essayer de faire dormir son ours en l’installant à différents endroits avant de trouver le bon.

Ce livre ne fonctionne pas vraiment lorsque mon garçon pète la forme et n’est pas décidé à se coucher. Par contre, il aime bien le lire lorsqu’il est fatigué et qu’il veut se coucher. A la dernière page, « Et Lucas s’endort aussitôt », c’est son signal pour se tourner et essayer de dormir.

Par contre, quand il n’est pas décidé, ça ne fonctionne pas comme je le voudrais. Mais bon c’est comme dans le livre. Maman non plus n’a pas réussi à coucher Lucas. C’est Lucas qui a décidé où et quand il allait dormir. C’est pareil pour nous, numéro bis décide quand il va dormir.

De mon côté, je ne suis pas fan du livre niveau langage de Lucas. Au début, il parle correctement puis d’un coup, Lucas parle de manière minimaliste. Ce n’est pas agréable à lire et ce n’est pas forcément très compréhensible pour l’enfant de faire des phrases composées de groupes de mots sans verbe, sans liaison. On est d’ailleurs loin de la façon de parler d’un enfant de 2 à 3 ans. Il est à un âge où il fait beaucoup d’efforts pour construire une phrase correcte avec sujet-verbe-complément, ce n’est pas nécessaire de rendre leur parlé aussi bébé.

En bref, une dernière phrase efficace quand l'enfant est très fatigué mais sinon Numéro Bis fait exactement comme Lucas, c'est seulement quand il le décide. Au moins Lucas laisse dormir sa mère, je n'ai pas cette chance.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0