Publié le 18 Juillet 2009

Morgane est la fille d'Ygraine et Gorlois roi de Tintagel. Elle est la demi soeur d'Arthur, fils d'Ygraine et Uther roi de Pendragon. Arthur élevé par Merlin devient roi de Cornouailles.
Morgane est née dans l'Autre Monde. Un monde féériqe qui s'ouvre une fois l'an sur Tintagel au moment du solstice d'été. Elle y aura son éducation afin de développer ses pouvoirs puis elle suivra Merlin à Brocéliande.

L'histoire est bien écrite. Le livre est sympatique et agréable à lire. Les illustrations sont très jolies. Je pense que je vais m'offrir les autres livres de la série "Il était une fée...".

Merci à Liméa de m'avoir offert ce livre lors du swap o mythe.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 15 Juillet 2009

http://www.copiedouble.com/files/u2/portrait_dorian_gray.jpgDorian Gray est un beau jeune homme charmant, bien comme il faut, issue de la bonne société anglaise. Il éblouit par sa beauté et émeut le peintre Basil Hallward qui en peint son portrait. Ce dernier fait magnifiquement ressortir tout son charme au point que même Dorian qui était jusqu'ici très pudique se transforme en Narcisse. Au fur et à mesure que son caractère change, son portrait se modifie alors que son aspect reste celui d'un homme charmant.
Je m'ennuie à la lecture de la première partie du livre. Il y a un comportement dans ces trois hommes qui me dérange, un côté précieux qui m'énerve. De plus j'ai à ce moment l'impression qu'il ne se passe rien. Les femmes en prennent un peu pour leur grade, vraiment très agréables ces messieurs surtout Lord Henry : "Les femmes sont un sexe décoratif. Elles n'ont jamais rien à dire mais elles le disent d'une façon charmante. Les femmes représentent le triomphe de la matière sur l'intelligence". Comme c'est mignon, le genre de tirade à me faire déchirer la page en miettes.

Mais il y a un tournant dans l'histoire. Le portrait de Dorian Gray se modifie. On est environ à la moitié de l'oeuvre. Dorian Gray change complètement de caractère. Il n'est plus ce jeune ado/adulte un peu nunuche qui m'énervait. Il commence à faire ressortir son mauvais côté dans un physique qui reste celui d'un ange. Ca commence à devenir intéressant. L'écriture est différente, le vocabulaire est totalement changé. On est loin du mignon Dorian Gray. J'ai trouvé que le bond était brusque et énorme, le changement est radical. Je n'arrive toujours pas à imaginer le portrait de Dorian Gray, j'ai en tête les peintures de Giuseppe Arcimboldo.
J'ai apprécié que Dorian prenne un peu de personnalité par contre il devient sérieusement immonde très rapidement.

Cette moitié est vraiment sombre. Le vocabulaire utilisé touche la famille de l'horreur : "Monstrueuse, précipice béant, grotesque, terreur, contorsions, défigurée, immonde, grimaçant, hideux".
J'apprécie également bien davantage les discours féminins : "Si nous autres femmes, ne vous aimions pas pour vos défauts, que deviendriez vous? Aucun de vous ne pourrait se marrier".

En bref, une première partie qui m'a ennuyée et une deuxième plus rapide, plus sombre puis la chute brutale, sèche. Une lecture pas si mal.

l'article wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Portrait_de_Dorian_Gray

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0