Publié le 4 Août 2014

Une histoire terrifiante : Le miroir aux sortilèges - N. M. Zimmermann

J’ai toujours été attirée par les histoires qui font peur. Adolescente, j’adorais la collection des peur bleue. La couverture et le résumé du livre m’ont forcément attirée. La littérature jeunesse actuelle est sans conteste beaucoup plus riche qu’à mon époque mais surtout orientée vers le fantasy, la magie. Sait-on encore faire peur ?
Dans un japon moderne où la tradition est encore fortement ancrée, Misaki est une jeune collégienne comme les autres. Un jour, une publicité pour un miroir apparait sur son écran d'ordinateur, elle ne peut résister au joli miroir qu’on lui propose d’acquérir. Elle est ravie lorsqu’elle reçoit ce miroir mais d’étranges phénomènes apparaissent dans ce dernier. Le miroir commence par lui dévoiler les résultats d’un contrôle mais devient moins inoffensif avec le temps. Ce sont des monstres, des yokais, des esprits maléfiques qui vont poursuivre Misaki.
L’histoire de départ était bien sympa mais je me suis ennuyée. J’ai trouvé que l’action n’arrivait pas assez rapidement. C’était un peu plat à mon gout. Les interactions avec les autres personnages ne sont pas assez présentes. J’aurai aimé qu’elle consulte sa grand-mère et le vieux porteur plus tôt. Que les phénomènes avec le miroir soient plus nombreux, qu’elle les utilise plus ect…
Est-ce qu’un enfant apprécierait plus cette lecture ? Est-ce qu’un jeune lecteur ne serait pas dérangé que l’action arrive aussi tardivement ? Je n’en ai aucune idée. Je pense que même si je l’avais lu vers 12 ans, je me serai ennuyée.
Le bon point est l’immersion dans la culture et tradition japonaise. La façon de se comporter d’une jeune fille japonaise, que ce soit à l’école ou dans le milieu familiale. La tradition japonaise avec les fêtes ou les croyances des yokais. C’était intéressant.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 4 Août 2014

Treize petites enveloppes  bleues – Maureen Johnson

Ginny est une jeune fille lisse sans extravagance. Sa tante Peg va lui permettre de vivre un été inoubliable grâce à 13 petites enveloppes qui vont la faire voyager à travers l’Europe. La jeune femme sera à jamais transformée. Elle va connaitre l’amitié, l’amour, gagner un oncle. Le livre est comme un jeu de piste agrémenté de merveilleuses rencontres. Mais où l’amène cette course au trésor ? Quel est le but ?

Quand on comprend ce qui attend Ginny à travers les règles imposées par sa tante Peg avant le départ, on se demande comme la sage et timide jeune femme va pourvoir suivre les traces d’une tante totalement décalée. Les requêtes de Peg sont complètement farfelues mais n’en sont pas moins excitantes. C’est un voyage initiatique à travers l’Europe qui attend Ginny. J’aurai adoré vivre ce genre de jeu de piste mais me serais je lancée ? C’est riche, passionnant, exaltant. Ginny l’introvertie, murie grâce à une tante qui était considérée comme une éternelle adolescente. C’est un voyage virtuel que j’ai adoré suivre. J’aimerai bien démarrer un périple sur les traces de Ginny.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 1 Août 2014

Beautiful Player - Christina Lauren

Elle, l’intello qui ne sort pas de son labo. Ses études et recherches lui prennent tout son temps. Sortir, se distraire, quel intérêt ? Lui, le tombeur, le séducteur qui ne veut pas s’engager ni même s’investir dans une relation. Il a ses deux PQR, pourquoi aurait-il besoin de plus ? Quel intérêt ?

Will Summer est chargé par son ami d’enfance de prendre en charge Hannah, la sœur de celui-ci, pour la sortir de ses bouquins, de son labo. S’amuser est nécessaire. Ce que Will prend comme un fardeau se révèle finalement un bouleversement pour ces deux opposés qui s’attirent.

L’intello et le tombeur, deux opposés, un magnétisme, le courant passe et très bien même. Un scénario déjà plus qu’exploré dans la littérature, dans les films mais ça fonctionne toujours aussi bien. L’histoire d’amour est sympa. J’ai bien aimé le côté amitié qu’ils créent, le loisir commun qu’ils partagent pour la course à pied. Il lui fait une place dans son quotidien, dans une activité qu’il aimait pratiquer seul. J’ai trouvé ça très prince charmant. Elle se révèle moins coincée et plus fun qu’il imaginait. J’ai aimé ce côté fille nez dans les bouquins qui se révèle finalement assez délurée. Je me suis sentie plus proche d’hannah que des autres personnages de la série « beautiful X ».

Ils forment mon couple favori de la série même si leur histoire n’a rien d’extraordinaire comparé au couple explosif que forment bennet et Chloé ou joueur que forment Max et sara que l’on retrouve également dans ce tome. Et d’ailleurs que de surprises nous attendent dans ce tome concernant les couples de Beautiful bastard et Beautiful Stranger.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0