Publié le 30 Octobre 2009

Un appel un dimanche matin, c’est un souvenir de plus de dix ans qui réveille notre narrateur. Elle est désespérée, effrayée. Elle accuse Kloster un célèbre écrivain de tuer petit à petit tous ses proches. A la fin de l’appel, il se souvient de Luciana, à qui il dicta un livre à la suite d’une blessure et de l’absence de Kloster qui considérait avoir l’exclusivité sur sa « pianoteuse ». Il tomba amoureux d’elle mais suite à un geste malheureux et la fin du voyage de Kloster, ils ne se revirent plus jusqu’à cet appel à l’aide qu’elle lui passe.

Tant d’années ont passé, leur rencontre va lui laisser un sentiment amer. Physiquement elle a bien changé. Le poids des années et les évènements n’ont pas été tendres avec elle. Elle lui raconte les morts successives, son fiancé d’abord, noyé, puis ses parents empoisonnés par une erreur de ramassage de champignons, son frère par le mari de sa maitresse. Elle s’inquiète aujourd’hui pour sa sœur et sa grand-mère. Elle accuse Kloster de vouloir se venger de la mort de sa fille dont elle se sent responsable. Il y a dix ans, elle s’est embarquée dans une action contre Kloster l’accusant de harcèlement, entrainant toute une série d’évènements dont la mort de la petite Pauli.

Sous le prétexte d’écrire un roman sur l’histoire, le narrateur contacte Kloster pour avoir sa version. Les faits sont bien là mais sous une vision quelque peu différente.

 

Qui est réellement responsable de ces morts ? Kloster comme l’accuse Luciana ? Luciana elle même comme l’aurait soupçonné l’inspecteur qui enquêtait sur le meurtre de son frère? Une personne extérieure ? Ou carrément une autre hypothèse ?

Le premier récit de Luciana nous amène dans une direction puis les pensées du narrateur nous entrainent dans une autre et enfin le récit de Kloster nous amène encore une autre hypothèse. On est balloté d’un avis à un autre. On se torture à essayer de se mettre d’accord une bonne fois pour toute sur qui est le coupable.

Mais la fin n’est cependant pas une surprise puisque ce livre est de toute façon une torture psychologique après avoir débuté comme un roman policier. On veut savoir mais l’auteur nous laisse tout compte fait le choix. Quel tortionnaire ce Guillermo Martinez, car il est bien difficile de s’arrêter sur une hypothèse. Ca donne du coup envie de relire le livre pour refaire l’enquête.

 

Un livre fluide, rapide, très agréable à lire.

Arriverez vous à vous arrêter sur un coupable ?

 

Merci à BOB et aux éditions NIL(Robert Laffont) pour m'avoir permis de découvrir ce livre et cet auteur. Et double merci de m'avoir fait découvrir un auteur argentin, je n'en ai pas l'habitude.

 

Le lien vers les autres articles : http://www.blog-o-book.com/la-mort-lente-de-luciana-b

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #policier

Repost0

Publié le 28 Octobre 2009

Enfin un défi auquel j'ai envie de m'inscrire et j'ose croire que je pourrai tenir.

C'est Mariel qui propose le défi : Vive les classiques.

Je recopie le principe :

Le Défi: J'aime les Classiques!

L'objectif:
lire un Classique par mois

Sont acceptés: les recueils de nouvelles, le théâtre, les romans, la poésie.
"Couverture temporelle": de l'Antiquité à 1960.

Le principe:

1/ Vous choisissez un "Classique" (et vous le lisez!).
2/ Vous écrivez un billet sur le dit classique (à publier à la fin de chaque mois).
3/ Vous me le signalez en commentaire (lien vers le billet et livre choisi).
4/ A la fin de chaque mois, je publie la liste des Classiques et les liens vers les billets.



Et vous, vous en êtes ou pas??

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 18 Octobre 2009

Ca y est, hier on signait pour notre maison de rêve sur la Côte de Granit Rose hier matin. J'espérais que j'allais du coup pouvoir souffler car je ne vais plus avoir à vérifier que la paperasse bancaire et notariale avance bien mais maintenant il faut déménager ! Hier c'était les petites choses qui s'en allaient. Vendredi les meubles et nous :D. Après ça faire tous les changements d'adresse et ensuite j'espère pouvoir enfin me poser un peu.
Gros appel à mon entrperise : Merci de me garder encore quelques années, le temps de payer une partie de notre prêt et nous éviter notre 5è déménagement!

Un petit aperçu de l'environnement :



Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 1 Octobre 2009

Edelwe propre un swap alliant littérature et gourmandise je ne pouvais pas résister et pourtant je m'étais dit que pour cette année j'avais eu mon quota de swap. Mais là on me parle de deux sortes de gâterie, c'est trop alléchant !!!!

Si vous êtes intéressé c'est ici : Swap mille feuilles d'Edelwe

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0