jeunesse

Publié le 7 Mai 2013

http://ecx.images-amazon.com/images/I/81lwqXBjOHL._AA1500_.jpgOksa et ses compagnons ont réussi à sauver Gus de l’entableautement. Ils sont de retour à Londres. Marie est détenue par les félons. Le portail d’Edefia va bientôt s’ouvrir et la terre est sujette à de grandes catastrophes. Inondations, tremblement de terre, éruptions volcaniques, tsunami détruisent peu à peu la planète et font de nombreuses victimes. Une alliance avec les félons va être nécessaire pour retourner à Edefia et sauver les deux mondes. Ce troisième tome est bien plus mouvementé que le tome précédent. Alors que le tome 2 était assez lent sans être ennuyeux, ici on a plus d’actions, les personnages murissent encore davantage, parfois malgré eux. Ils n’en deviennent que plus intéressants par le développement de leurs sentiments. L’enchainement des catastrophes, l’urgence de la situation donne un rythme soutenu au récit.

Je me rappelle encore la première où j’ai entendu parler de cette série. C’était Mr Maja qui m’avait dit :  « tu te rends compte, elles étaient autoéditées et maintenant leurs livres marchent plutôt bien. Il faut que tu lises la série. C’est un peu le style d’Harry Potter apparemment ». Mouais, j’avais englouti les 3 premiers tomes d’Harry Potter, j’ai été assommée au 4è, je n’avais pas envie de revivre ça. Il aura fallu attendre la sortie du tome 5 d’Oksa Pollock pour que je m’y mette ! Et dire que j’ai failli passer à côté de cette fantastique lecture ! On est bien loin de l’univers d’Harry Potter et s’en est très appréciable. Je ne m’ennuie pas, j’aime la manière dont c’est écrit, j’aime les personnages et leur développement, j’apprécie les foldingots, les devinailles et autres créatures. Un point qui m’épate : on est au troisième tome, on n’est toujours pas entré à Edéfia et je ne suis même pas frustrée. Bien joué !

Un petit point négatif dans ce tome, Merlin me manque, j’aurais bien aimé le retrouver par un évènement inattendu, une filiation étonnante par exemple.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 12 Avril 2013

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41TJ8N90R8L._SL500_.jpgLa merlette laisse des traces dans la neige toute fraiche. On suit les traces de l’oiseau qui vont nous apprendre les chiffres. D’abord le 1 qui ressemble à un sapin. Le 1 est en grand sur une page, le sapin sur l’autre avec le tronc et un côté du sommet qui forment le 1. Puis le 2 qui suit la queue d’un écureuil, le 3 en forme de feuille de houx, le 4 comme une cabane, le 5 un pigeon, le 6 un loir, le 7 dans un arbre, le 8 un bonhomme de neige, le 9 la queue d’un renard et le 0 est un gland. Le livre récapitule en répétant que ce que l’on vient de voir et l’enfant peut aussi compter. Pour le 2, il y a deux écureuils, le 3 a trois feuilles de houx…

Ensuite le livre montre ce que représente une dizaine avec dix flocons de neige, la centaine avec 100 flocons de neige et mille avec milles flocons de neige dessinés sur la double page. Et à nouveau un récapitulatif. La manière d’apprendre les chiffres est originale. Si l’enfant arrive à se souvenir à quel dessin est associé le chiffre, il est plus aisé pour lui de se souvenir de sa forme, de le reproduire et de le reconnaitre. Un 8 en bonhomme de neige c’est toujours mieux que ce que j’ai sorti à ma grande : « Un huit c’est un zéro avec une ceinture » « c’est quoi un zéro » « … ».

Pour les les 10, 100, 1000 flocons ça permet à l’enfant d’avoir une notion des grands chiffres. Combien de fois ma fille me sort : « j’en ai cent mille » « whaouh tant que ça ». Elle n’a aucune notion des quantités de cent et de mille. Là elle a pu se faire une idée de ce que ça pouvait représenter.

En bref un livre très bien fait pour des enfants de Petite et Moyenne section qui ont déjà une notion des chiffres et qui en sont à l’étape de les retrouver et les écrire.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 20 Février 2013

http://ecx.images-amazon.com/images/I/91MIFDrhH4L._AA1500_.jpgOu « Gus de l’autre côté du Miroir ».

Gus est entableauté par erreur à la place d’Oksa dans un tableau qui appartenait à Orthon. Il s’est retrouvé dans un monde étrange contenu dans un tableau par un fouille cœur complètement désorienté. Oksa, Tugdual, Pavel, Pierre, Abakoum, la foldingote et autres compagnons partent en quête de Gus afin de le libérer. Ils devront pour cela passer des épreuves qui les mèneront au fouille cœur. Ils retrouvent dans le tableau une ancienne connaissance mais devront surtout affronter de grands dangers qui éprouveront leurs corps et leurs esprits.

De son côté, Dragomira restée pour prendre soin de la mère d’Oksa est attaquée par des sauve-qui-peut qui révèlent leur nature de félons. Marie Pollock est enlevée. Dragomira effondrée ne sait plus à qui faire confiance.

 C’est un tome qui ne manque pas d’action et pourtant j’ai trouvé que la narration était bien lente même si on ne s’ennuie pas. Ma lecture a été longue, une accumulation de maladies m’ayant ramollie pendant 3 semaines, mais ça n’a pas altérer le plaisir que j’ai eu à lire le livre. Je me souvenais parfaitement de leur périple tant les descriptions sont nombreuses et bien détaillées. Ce monde est si riche, si fascinant qu’il nécessite des explications.

En bref, un 2è tome un peu lent sans que ce soit désagréable et un univers et des personnages toujours aussi incroyables. 

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 8 Février 2013

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51oXJnRZ8oL._SL500_.jpgUne jeune élève au physique sombre, mystérieuse et aux yeux de félins nous présente une série de petites histoires sur le thème du fantastique, de la peur et de la moralité. 

La première histoire ou leçon évoque les jeux vidéos, l'intégration, les amis. La deuxième leçon, l'intégration toujours, l'amitié encore et le sentiment de haine. La troisième leçon est la rebellion. 

Puis 3 petites histoires bonus qui traitent également de l'intégration, l'amitié voir l'amour. 

L'ensemble m'a fait penser aux contes de la crypte avec une jeune fille à la place de la momie. Une sorte de fais moi peur ciblé pour les jeunes, un chair de poule style manga. 

Les histoires fichent la trouille tant elles touchent les états d'âmes de jeunes ados mais dans un contexte fantastique et pourtant ça pourrait sembler si réel. Il y a moyen de tirer des laçons. Les dessins ne sont pas effrayants mais donnent un ensemble stressant.

Je connaissais les mangas pour filles, les violents, voici un manga à faire peur. Pourquoi pas? Ca passe plutôt bien.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 2 Janvier 2013

http://www.livraddict.com/covers/88/88706/couv5908225.jpgOksa Pollock est une jeune ado fraichement débarquée de France. Ses parents ouvrent un restaurant à Londres avec leurs amis, les Bellanger. Gus, leur fils est le compagnon de toujours d’Oksa.

Oksa est stressée par ce nouveau départ dans un nouveau collège et ce ne sont pas les phénomènes surnaturels qu’elle semble déclencher qui vont améliorer les choses. De plus, Oksa voit une tâche apparaître sur son ventre. Elle se confie à sa baba, sa grand-mère Dragomira qui lui dévoile ses origines. Les Pollock ont fui la terre d’Edefia lors de la prise du pouvoir par les félons. Dragomira est la fille de la reine d’Edefia, la gracieuse. Les égarés sont dans l’incapacité de rejoindre leur terre. Seule « l’inespérée » leur permettra d’y retourner. La tâche apparue sur Oksa fait d’elle la clé tant attendue.

Un incroyable destin attend Oksa.

 

Une ado, de la magie, une histoire incroyable, des créatures ahurissantes ; comment ne pas succomber à une imagination aussi débordante. On fait évidemment le lien avec le phénomène Harry Potter mais l’ensemble est bien différent et la série d’Oksa Pollock a sa propre personnalité. On part avec un apriori de lire une copie surfant sur la vague du jeune magicien mais j’ai été agréablement surprise. Des « du dedans » pour désigner les habitants d’Edefia, les « du dehors » pour les humains, les « sauve qui peut » pour ceux qui ont été piégés en dehors d’Edefia. Volticala, feufoletto, Knockbong sont là quelques uns de leurs pouvoirs. La crache granock pour lancer des sortilèges. Et pleins de petites bestioles comme le foldingot, le culbu gueulard, Curbita peto, des plantes exotiques comme la goranov, c’est dépaysant. 

 

L’histoire met un certain temps à se mettre en place mais il faut bien ça pour préparer le terrain d’une histoire, d’un décor, de personnages aussi riches. Une fois le contexte en place, j’ai pu apprécier cette lecture et je l’aime bien ce monde si étrange. Les noms sont complètement farfelus, ce qui complique l’assimilation mais une fois intégrés, on pénètre dans un autre univers. J’aime beaucoup cette évasion loin de la réalité.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 14 Décembre 2012

http://ecx.images-amazon.com/images/I/71CZQ3DuOXL._AA1500_.jpgPetit livre en sorte de mousse dure en forme de Barbapapa. Il est très court, formé de 5 tableaux:

"barbapapa est né dans le jardin de François"

"Il est très gentil et il peut changer de forme comme il veut"

"Il aime jouer avec les enfants"

"barbapapa aime Barbamama"

"Barbapapa est un bon papa"

C'est un incontournable pour NuméroBis. Le rituel du coucher passe forcément par l'étape lecture ensemble dans le fauteuil. Dès qu'il voit Barbapapa, son visage s'illumine, il tend les mains pour le prendre. Il aime le format facile à manipuler et puis Barbapapa est signe que le coucher est proche, ce qui est une fête pour lui. Malgré sa maladresse de bébé, il arrive à tourner les pages lui même. Les phrases sont suffisamment courtes pour qu'il attende la fin pour tourner la page. Pas trop de pages pour que ce ne soit pas trop long comme histoire. Vraiment c'est l'idéal pour les moins de 18 mois-2 ans (sous surveillance). J'avais essayé Tchoupi qui passe bien mais le support est tout de même plus fragile et il faut se dépêche de lire l'histoire car la page est vite tournée. Donc là comme comme il faut et rien que pour le grand sourire de mon bébé, lorsque chaque soir on prend Barbapapa, je ne regrette pas cet achat qui était à l'origine un caprice de Number One.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 11 Décembre 2012

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/2/0/4/9782953551402.jpgLes Rain dogs, magnifique équipe de football d’antan est aujourd’hui proche de la faillite. Pour la nouvelle saison, le président du club fait confiance au « sorcier » pour entrainer l’équipe et ramener le club à la gloire d’autrefois.

Dans un premier temps, les noms ne m’inspirent pas : Languille, Taurus, Cisaille, Kéké, Echalas. Les Rain dogs font trop internationaux. Les dessins ne m’attirent pas, ce n’est pas mon style. Le livre s’adresse à de jeunes garçons de 9 à 13 ans. Le style d’équipe devrait leur être accessible mais ce n’est à mon sens pas le cas. Ils doivent s’approprier les joueurs comme étant des compagnons pendant la lecture, j’ai trouvé que ce n’était pas des personnages accessibles pour l’âge auquel est destiné le livre.

Le championnat s’appelle l’Europa Zone. Le stade, l’Ovale Stadium, ça fait un peu trop « genre ». Les noms des journalistes : Double Menton, Miss sourire, Crotale. Des noms ahurissants dans l’ensemble.

Dans un deuxième temps, une fois que je me suis appropriée l’équipe, ça allait bien mieux. J’ai même apprécié le livre alors que moi et le foot vraiment je sature. Les noms restent toujours un peu gênant mais l’histoire est sympathique et il y a de quoi tirer de bons enseignements (solidarité notamment) de l’expérience des Rain Dogs. En bref, une lecture qui pourrait être sympa à lire si le public masculin de moins de 13 ans était au courant que des pages barbouillées de mots, ça se lit ! Là je pousse un coup de gueule aux pré ados qui délaisse un livre car il y a plus de textes que d’images. J’ai essayé de faire lire ce livre à 3 jeunes garçons de 11 ans. Deux ont été intéressés par le sujet mais se sont arrêtés à la première page quand ils ont vu qu’il y avait du texte. Le 3è aurait soi disant dévorer le livre mais quand il a été question de me faire un petit topo (alors que c’était le deal), il oubliait de le faire ou bien il n’avait pas le temps ect… J’ai fini par laisser tomber. Je me permet de douter qu’il l’ait lu. Même si le livre comporte des défauts énoncés précédemment,  je pense qu’il y avait largement moyen de passer un moment sympa en le lisant, c’est dommage !

 

Le site du livre: Les rain dogs

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Zoom_Planche_BD/2/0/4/9782953551402_1.jpghttp://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Zoom_Planche_BD/2/0/4/9782953551402_2.jpg

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Zoom_Planche_BD/2/0/4/9782953551402_3.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 7 Décembre 2012

http://ecx.images-amazon.com/images/I/4136kTU5QUL._SL500_.jpgEthan, 17 ans, est hanté par un rêve récurrent. Il échoue à aider la fille qu’il aime. Il ne la connait pas, elle est le fruit de son imagination jusqu’à ce qu’elle débarque à Gatlin sous les traits de Léna, la nièce du pestiféré de la ville. Il est irrésistiblement attiré par elle et un lien inexplicable existe entre eux. Mais aimer Léna n’est pas une idylle facile.

16 lunes est le premier tome d’une trilogie fantastique ado. Il surfe sur le phénomène initié par Twilight. L’amour impossible entre deux adolescents piégés par l’attraction mutuelle qu’ils ne maitrisent pas. Un être mortel d’un côté, un être magique de l’autre, un amour improbable, la quête de l’inaccessible. C’est une trilogie qui démarre très bien. L’histoire est prenante. Les ingrédients sont présents. Des êtres magiques parmi les mortels, une histoire d’amour, des obstacles. Le mélange est réussi et donne un roman pour ados que j’ai aimé lire. Pourquoi ce genre n’existait pas à mon époque ? Quelle chance ont les ados aujourd’hui d’avoir une montagne de livres fantasy à leur disposition.

Au niveau écriture, c’est fluide, simple. Le livre est un pavé qui passe parfaitement, sans longueur. La construction est simple, pas trop de personnages et des protagonistes ayant chacun leurs caractéristiques, ce qui aide à les différencier et se les imprégner.

J’espère que la suite sera tout aussi réussie.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 14 Novembre 2012

http://myboox.f6m.fr/images/livres/reference/0009/13/hypnose-charles-grant-9782266075558.gifAnne wit à Ashford chez sa grand mère. Elle est destabilisée par un étranger à l'allure effrayante, aux yeux terrifiants. Ses amis se mettent à se comporter bizaremment, violemment, ils sont comme hypnotisés. Que leur arrive t-il? Elle mène l'enquête. Que risque t-elle?

Un livre d'horreur pour jeunes ados à partir de 11 ans. c'est un livre très court, qui se lit rapidement. Le vocabulaire est parfaitement adapté à un jeune lecteur. L'histoire est prenante, effrayante. L'atmosphère pesante est présente. Le style se rapproche de RL Stine. Une lecture agréable.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 18 Octobre 2012

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51kQyQpBRvL._SL500_.jpgLa veille de la rentrée dans une nouvelle école, Tampopo rencontre Koki, un amoureux des plantes. La jeune fille est alors persuadée avoir trouvé son premier ami dans ce lycée où elle va se sentir bien sans aucun doute. Mais c’est sans compter sur le fait qu’elle vient de la campagne et que le lycée qu’elle a intégré par concours, rassemble l’élite des jeunes gens de bonne famille. Imbus de leurs personnes, fiers de leurs noms, conscients de leur position sociale, ils sont hautains et rejette la petite sauvageonne. Même Koki change d’attitude envers elle.

Le manga, un shojo, se compose de 5 tomes. C’est court, ça me va. J’aime Tampopo, son optimisme, sa bonne humeur, son sourire, sa ténacité. J’ai beaucoup à apprendre d’elle, comme tout le monde. Elle est la jeune fille que j’aurai adoré être. Toujours de bonne humeur, certains pourraient dire qu’elle est naive, un peu concon. Je ne suis pas d’accord car elle est consciente de ce que le lycée lui fait subir. C’est une histoire que j’ai beaucoup apprécié, je l’ai dévoré. J’aime beaucoup les dessins où les personnages se retrouvent tous petits quand ils font les idiots et qu’ils sont ridicules, ça me fait penser au collège fou fou fou.

Je redécouvre les mangas pour filles. Après Pink Diary et Imadoki, que me conseillez vous ?

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0