Publié le 6 Mars 2015

Pas facile de voler des cheveux - Per Petterson

En période d’après guerre, à la frontière suédoise, Trond est en vacances avec son père dans une petite maison de campagne alors que sa mère et sa sœur sont restées en ville. Il se sent proche de ce père qui fut membre de la résistance norvégienne, un héros. Un jour, son ami Jon lui propose d’aller voler des cheveux pour une petite escapade. Pendant leur tentative, Trond chute. « Pas facile de voler des chevaux ». Jon pète un câble, il quitte le village peu après. Un accident s’était produit. Lars le frère de Jon a utilisé la carabine abandonnée par mégarde par Jon et tue son autre frère. Cet été chez son père changera à jamais l’adolescent ainsi que les relations avec sa famille qui s’en trouvera également affectée.

De nos jours, dans la campagne reculée Novégienne, on retrouve Trond qui a décidé de s’isoler dans une maison à retaper. Il pense avoir atteint son rêve de tranquillité. Le passé le rattrape dans la personne de Lars, son voisin qui n’est autre que le frère de Jon. Les souvenirs du passé font alors surface.

Très difficile d’émettre un avis sur ce livre. C’est bien écrit, c’est beau, c’est une écriture tranquille pleine de quiétude malgré les souvenirs parfois douloureux d’un adolescent en plein chamboulement. J’aurais pu considérer ce livre comme une œuvre magnifique. Mais que je me suis ennuyée. Il ne se passe rien. Les pages défilent passivement et ma lecture en est toujours aussi passive comme un prête dans son isoloir a écouter la confession d’un homme qui aurait soudain ressenti le besoin de déballer toute son existence. Je ne peux pas considérer que ce fut une lecture désagréable mais passive et ennuyeuse.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 6 Mars 2015

Deux soeurs, un destin - Tome 1 : La trahison - Maya Snow

Japon, l’an 1216, la famille Yamamoto est puissante. Les héroïnes, Kimi et Hana sont les filles du jito, le seigneur de la contrée. C’est un bon souverain, pacifiste, intelligent. Ce dernier est assassiné par son propre frère assoiffé de pouvoir décidé à effacer l’ère de règne de son frère en tuant également la descendance de son cher frère, ses deux neveux. Le troisième fils s’échappe avec sa mère. Kimi et Hana s’enfuient de leur côté poursuivies par les samouraïs à la solde de son oncle. Elles se déguisent en garçons et trouvent refuge dans le dojo tenu par maitre Goku. Engagées comme serviteurs, elles suivent une formation de samouraïs basée sur la manipulation des armes, l’adresse, la concentration, la méditation. C’est un véritable travail d’accomplissement d’elles même qu’elles entament dans le but de venger leur père.

Maitre Goku nous ouvre les portes de son école de samouraïs. Les sabres, les combats, je ne peux pas dire que je me réjouissais vraiment de me lancer dans cette lecture. J’avais été époustouflée par la couverture, les couleurs roses de fleurs de cerisier, les magnifiques kimonos des deux jeunes filles, leur grâce que l’on remarque à la finesse de leur cou, leur maintien. La couverture a été un véritable aimant. Je ne pensais pas que l’on débarquait si vite dans le meurtre, la fuite et l’entrée au dojo. J’ai eu quelques frayeurs à l’entrée de l’école en me disant que j’allais sérieusement m’ennuyer. Et au final, quelle lecture ! L’art d’être samouraï est fascinant. L’accomplissement de l’être autant sur le plan physique et mental, la nécessité de travail sur soi et de se dépasser. J’ai été happée par la lecture. J’apprécie le message destiné aux plus jeunes : atteindre ses objectifs demande du travail, de l’action mais aussi de la concentration et de la patience. Tout ce que les adolescentes apprennent au dojo peuvent être appliqué sur nous même. C’est très instructif.

Destinés aux ados à partir de 11-12 ans.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0