Publié le 25 Juin 2012

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41hOMoC3PrL._SS500_.jpgQuand j'ai repéré ce livre lors du partenariat avec Babelio, masse critique, je pensais que le temps que je le reçoive et que je le lise, j'aurais fini l'allaitement de mon garçon. A 5 mois et une semaine, on y est toujours. J'ai donc pu considérer ce livre comme une confirmation de ce que j'avais déjà vécu mais aussi ce que je vivais, une confirmation que ce que je faisais était bien pour mon bébé, un soutien, une preuve que l'on fait au mieux. Ce livre est la bible de l'allaitement. Il devrait être distribuer à toutes les mères allaitantes à la sortie de la maternité, on serait moins nombreuses à abandonner dès le premier mois.

Il décrit chaque étape de l'allaitement, de l'évolution de la poitrine pendant la grossesse en passant par le moment clé de l'accouchement, le colostrum, la première semaine, la montée de lait, les premiers mois, bébé qui grandit, pour arriver au sevrage. 

S'il ne fallait ne retenir qu'une seule chose? Le lait maternel est ce qu'il y a de mieux pour votre bébé, si vous le pouvez et le voulez, ne l'en privez pas. 

Pourquoi ce livre me semble indispensable aux allaitantes? Bien qu'étant naturel, l'allaitement n'est pas si simple. Entre bébé qui ne sait pas prendre le sein, la mère qui ne sait comment l'y mettre, la mauvaise position qui entraine des crevasses et douleurs, il y a également le stress de la perte du poids du bébé, le personnel médicale et l'entourage familiale qui vous mettra parfois des bâtons dans les roues proposant des compléments alimentaires, affirmant que vous n'avez pas assez de lait, qu'il n'est peut être pas de bonne qualité, qu'il n'est pas nourrissant ect... Comme vous toutes je suis passée par là. Ne vous laissez pas faire. Pour mes deux enfants, on m'a proposé le complément en bib parce que bébé pleurait.

Les premiers jours, bébé va perdre du poids, c'est normal (dans une certaine mesure). Refusez les compléments alimentaires tant que la perte reste normale. Mettez bébé au sein ++++++. N'écoutez pas les "bons" conseils qui vous disent d'attendre 3h. Ecoutez votre bébé, mettez le au sein dès qu'il le réclame. Ne lui refusez pas le bonheur que c'est pour lui ET POUR VOUS d'être au sein. C'est un moment de partage, de détente, de bonheur voir d'extase. N'en ayez pas honte, c'est normal, naturel et les lâchés d'hormones pendant les tétées font tout pour vous faire atteindre les nuages. Laissez vous aller!

Les premiers mois, répondez à la demande. Ne suivez pas les menus que le pédiatre va vous fournir. L'équivalent de 5 bibs de tant toutes les tant d'heures. Non mais vraiment, quelle stupidité pour un bébé allaité!! Il faut que votre enfant stimule la production lactée et pour celà il faut qu'il tète. C'est cette stimulation et parfois sur-stimulation (dans le cas d'une réclamation de bébé d'augmenter la production) qui permet d'adapter la production lactée. Les périodes de très fortes stimulation de bébé peuvent durer 2 à 3 jours et revenir régulièrement. Ayez confiance en votre capacité à nourir votre enfant, le livre insiste là dessus et nous soutien. Le manque de lait est souvent une culpabilité que le papa introduit parce que bébé l'empêche de faire ses nuits ;). 

A ceux qui vous disent que votre lait n'est peut être pas bon et nourrissant, ignorez les. Le plus important est que vous, vous savez que c'est le mieux que vous puissiez offrir à votre bébé, c'est ce qui est le plus adapté pour lui.

Lorsque l'on vous dira que votre bébé ne fait pas ses nuits à cause de l'allaitement et qu'il vaut mieux le caler avec un biberon, sachez que ça ne marchera peut être pas. Bébé vous réclame la nuit, pourquoi ne pas profiter de ses instants câlins, ils ne dureront pas. 

Le bib du soir, on a essayé pour bébé2 qui ne fait toujours pas ses nuits. Il se réveille toujours toutes les 2 à 3 heures la nuit alors que le jour chez nounou, il ne réclame pas à manger. Il peut passer sa journée sans manger si la nourrice ne lui propose pas le bib. Rien ne vaut sa maman pour le sein et si bib rien ne vaut papa. 

Pour la tétée nocturne, au début pour ne pas déranger le papa, je restais dans la chambre de Nolan dans un fauteuil. Le fauteuil avait beau être confortable, ce n'est pas reposant et en plus j'ai pris froid. En un mois, j'ai choppé un rhume contaminant bébé. Franchement, avant de penser au confort du papa, pensez à votre bien être et celui de votre bébé. Si vous allez bien, ce sera plus vivable pour le papa. La tétée au chaud dans son lit c'est quand même ce qu'il y a de mieux et de plus reposant. Vous voyez le temps qui passe et bébé qui ne fait toujours pas ses nuits, ce n'est pas grave, laissez lui le temps qu'il faut. Vous ne voulez pas lui faire passer le bac l'an prochain non plus? Laissez le temps à votre bébé de grandir à son rythme.

Ne soyez pas stressée par les pédiatres qui vont peut être vous faire culpabiliser parce que bébé ne suit pas la courbe du carnet de santé. Tant que la prise est régulière, qu'il est en bonne santé, qu'il tète bien, qu'il semble repu et qu'il mouille un certain nombre de couche par jour, ne vous alarmez pas.

 

Vous rencontrerez un certain nombre d'obstacles à l'allaitement, essayez de faire face. Souvent ce n'est pas l'acte en soi le plus dur mais l'opinion des autres sur cette manière farfelue de nourir son bébé. A se demander comment on faisait avant l'arrivée des laits artificiels. Il m'est arrivé de devoir allaiter alors que j'étais à l'extérieur. Une anecdote, dans une salle d'attente de médecin, j'attendais depuis une demi heure. Nolan commence à s'énerver. Je le mets donc au sein. La secrétaire médicale est venue me chercher pour me mettre dans une pièce à part pour être plus tranquille mais aussi pour ne pas choquer les autres patients. Nourrir son bébé est choquant. Je demande la permission de nourir mon bébé!

Les enfants pensent que les poissons comestibles sont rectangles et déjà panés quand on les pêche, sont dégoutés lorsqu'on leur dit que l'oeuf sort du cul de la poule, bientôt ils ne sauront même pas que les seins servent à nourir les bébés et que du lait en sort...

 

Vous connaitrez sans doute quelques douleurs dans les débuts. SI ça devait durer, revoyez la mise au sein mais ne vous arrêtez pas, persistez, ça vaut le coup.

Si vous devez en avoir raz le bol du temps que ça vous prend d'allaiter, sachez que ça ne dure pas. Après 4 mois, en général bébé réclame toutes les 4 à 5heures. Il faut s'adapter à leur rythme.

Pour les douleurs, ce qui a fonctionné pour moi, les deux fois c'est le jelonet en prévention puis pour cicatriser les crevasses du début.

 

Tous ces sujets sont abordés dans le livre. On se sent tellement moins seule face à nos difficultés de mère nourricière. Mais c'est également un formidable appui et soutien. Il nous conforte dans notre action. il est notre plus grand allié face à des pédiatres pas toujours au point sur l'allaitement, une famille qui provient de la génération du lait artificiel et un mari qui trouve les tétées trop prenantes et le bébé allaité trop envahissant. 

Pour les futures allaitantes et les allaitantes, n'hésitez pas! Il est de formidable conseil.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #témoignage

Repost0

Publié le 25 Juin 2012

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51VSpJiG9NL._SS500_.jpgAprès « la grammaire est une chanson douce », « les chevaliers du subjonctif » et « la révolte des accents », on retrouve à nos nouveaux nos deux héros Jeanne et Tom. Jeanne a grandi, aujourd’hui elle a 16 ans. Elle aime toujours autant les mots. Elle joue les nègres, rédigeant des devoirs, aidant des personnalités, chefs d’état dans leurs discours. Elle s’intéresse ici à l’importance et la signification de la ponctuation.

Tom son frère a répondu à sa passion de la musique et est devenu musicien. Jeanne planche sur le remplacement de la ponctuation par les signes musicaux.

J’ai apprécié de retrouver Jeanne même si je l’ai trouvé arrogante et gonflante dans ce tome. J’ai trouvé le sujet de la ponctuation assez peu développé au profit des activités de Jeanne. J’ai été en fin de compte intéressée uniquement par les derniers chapitres concernant les mots qui s’étaient emmêlés et qu’il fallait aider à réintégrer leur histoire d’origine.

L’écriture est digne d’Orsenna, toujours aussi poétique, rêveuse. C’est le bon point du livre. Mais sinon il ne m’a pas plus emballé que ça. Peut-être est-il temps de laisser Jeanne vivre sa vie.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost0

Publié le 25 Juin 2012

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51eAn18OSmL._SS500_.jpgOn a tous l’image de Cléopâtre, celle d’une belle femme prête à tout pour protéger l’Egypte. Maitresse de César puis Marc Antoine, on nous la présente peu comme une épouse, mère de famille. Elle eut en effet quatre enfants : Césarion fils de César, les jumeaux Hélios et Séléné et Ptolémé les enfants de Marc Antoine.

On suit dans le livre la période pendant laquelle Marc Antoine passe d’un règne glorieux à une chute mortelle entrainant avec lui sa famille.

 Je connaissais évidemment le couple mythique Cléopâtre/César, beaucoup moins le couple Cléopâtre/Marc-Antoine et encore moins les enfants de celle-ci. Je l’imaginais partageant la couche de ces empereurs pour la cause de l’Egypte, je ne concevais pas qu’il puisse y avoir des sentiments et une progéniture. Cléopâtre ne semblait pas très maternelle d’après le livre. Françoise Chandernagor explique l’éducation des enfants et l’impact des fonctions de leurs parents sur leur vie d’enfant. Cléopâtre mourut au moment de la chute de Marc Antoine (qui lui a choisi le suicide) d’une mort un peu trouble. D’après le livre, leurs fils seront massacrés, seul Séléné y réchappera et exilée en tant que prisonnière. Je suis un peu mitigée par cette version car si on se réfère à d’autres écrits, les enfants de Marc Antoine ne sont pas tués, on perd cependant la trace des garçons.

 On apprend à connaitre le couple Cléopâtre/Marc Antoine, leurs caractères, la nature de leur union. On suit également les enfants, leur existence au quotidien, leur éducation. Séléné est particulièrement mise en avant. On avance petit à petit dans l’Histoire au fur et à mesure de la lecture.

 J’ai été un peu déçue par le livre. Je pensais que l’on suivait la vie de Séléné mais en fait le récit s’arrête à la chute de Marc Antoine. On ne sait pas vraiment ce qui lui arrive par la suite alors que c’était justement pour ça que j’avais choisi le livre. Mais malgré tout c’est un bon roman historique. Ce côté romancé facilite la lecture surtout lorsqu’il est question des batailles et de l’Histoire en général.

L’idée de mettre Cléopâtre « la mère » en scène est intéressante.

PS: Ce livre est en fait le premier tome d'une trilogie "La reine oubliée" dont le deuxième tome est "les dames de Rome". Bon à savoir lorsque l'on décide de lire un livre!!! J'aurais apprécié que ce soir clairement indiqué :(

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #historique

Repost0