Les enfants d'Alexandrie - Françoise Chandernagor

Publié le 25 Juin 2012

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51eAn18OSmL._SS500_.jpgOn a tous l’image de Cléopâtre, celle d’une belle femme prête à tout pour protéger l’Egypte. Maitresse de César puis Marc Antoine, on nous la présente peu comme une épouse, mère de famille. Elle eut en effet quatre enfants : Césarion fils de César, les jumeaux Hélios et Séléné et Ptolémé les enfants de Marc Antoine.

On suit dans le livre la période pendant laquelle Marc Antoine passe d’un règne glorieux à une chute mortelle entrainant avec lui sa famille.

 Je connaissais évidemment le couple mythique Cléopâtre/César, beaucoup moins le couple Cléopâtre/Marc-Antoine et encore moins les enfants de celle-ci. Je l’imaginais partageant la couche de ces empereurs pour la cause de l’Egypte, je ne concevais pas qu’il puisse y avoir des sentiments et une progéniture. Cléopâtre ne semblait pas très maternelle d’après le livre. Françoise Chandernagor explique l’éducation des enfants et l’impact des fonctions de leurs parents sur leur vie d’enfant. Cléopâtre mourut au moment de la chute de Marc Antoine (qui lui a choisi le suicide) d’une mort un peu trouble. D’après le livre, leurs fils seront massacrés, seul Séléné y réchappera et exilée en tant que prisonnière. Je suis un peu mitigée par cette version car si on se réfère à d’autres écrits, les enfants de Marc Antoine ne sont pas tués, on perd cependant la trace des garçons.

 On apprend à connaitre le couple Cléopâtre/Marc Antoine, leurs caractères, la nature de leur union. On suit également les enfants, leur existence au quotidien, leur éducation. Séléné est particulièrement mise en avant. On avance petit à petit dans l’Histoire au fur et à mesure de la lecture.

 J’ai été un peu déçue par le livre. Je pensais que l’on suivait la vie de Séléné mais en fait le récit s’arrête à la chute de Marc Antoine. On ne sait pas vraiment ce qui lui arrive par la suite alors que c’était justement pour ça que j’avais choisi le livre. Mais malgré tout c’est un bon roman historique. Ce côté romancé facilite la lecture surtout lorsqu’il est question des batailles et de l’Histoire en général.

L’idée de mettre Cléopâtre « la mère » en scène est intéressante.

PS: Ce livre est en fait le premier tome d'une trilogie "La reine oubliée" dont le deuxième tome est "les dames de Rome". Bon à savoir lorsque l'on décide de lire un livre!!! J'aurais apprécié que ce soir clairement indiqué :(

Rédigé par Majanissa

Publié dans #historique

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article