Publié le 20 Septembre 2013

Le projet Morgenstern - Davis S Khara

On démarrait la série des « Projet » avec le projet Bleiberg qui mettait en scène le héros Eytan « patient 302 », fruit des expérimentations du professeur Bleiberg ainsi que Jérémy et Jacqueline embarqués dans les affaires d’Eytan sans se douter où ils mettent les pieds. J’ai été ravie de retrouver le couple Jay+Jacky. Ils vivent dans une bourgade reculée, l’ex trader est à présent libraire et l’ex agent de la CIA fait partie du bureau du shérif local. Ils ont une petite fille et vivent une vie tranquille jusqu’à ce qu’une tentative d’enlèvement chamboule ce parfait tableau. Eytan accompagné d’Eli et d’Avi déjoue les plans des hautes instances. La traque commence pour savoir qui est derrière cette action et pourquoi.

Pologne 1943, un groupe de résistants recueille un adolescent bien mystérieux. A leurs trousses, les SS mais surtout Karl-Heinz Dietz « Der Jaguer » qui se délecte d’une chasse à l’homme à l’encontre d’Eytan.

Ce tome nous promet de l’action avec l’attaque contre le couple JJ. Eytan est décidé à démanteler toute l’organisation qui tire les ficelles afin de mettre définitivement à l’abri ses amis. Ils mettent à jour une expérimentation moderne particulièrement sophistiquée hébergée par la société H-Plus Dynamics, conceptrice de prothèses, financièrement soutenue par la gouvernement américain. En parallèle, les flashbacks en 1943 nous révèlent la personnalité, l’histoire, le moulage d’Eytan. On comprend alors mieux le personnage du présent, ses motivations, ses peurs envers l’amitié et l’attachement de crainte de perdre ceux qu’il aime.

Au niveau de la lecture, le démarrage a été très laborieux pour moi. J’ai mis des mois à m’y mettre. Le soir mes yeux se ferment tout seuls d’où mes lectures faciles comme la littérature « gnan gnan ». Mais je suis David Khara depuis le début, je ne pouvais pas passer à côté de ce livre. Je m’y suis finalement remise pendant ma séance quotidienne de torture à la salle de sport. Ben oui, je bouquine sur le vélo elliptique ! Je souffre, j’ai mal, j’enrage à être sur cet engin mais je serre les dents, je me force malgré la douleur, l’agacement et l’envie de laisser tomber cette machine diabolique. J’étais dans de parfaites conditions pour comprendre l’état d’esprit de l’expédition. Je faisais partie du groupe. Je souffre comme eux, je force sur mon mental, j’en ai marre mais il faut avancer, j’aimerai être ailleurs mais je continue. J’avais besoin de ressentir cet effort pour être bien dans l’histoire et j’ai enfin pu assimiler les différentes époques, les nombreux personnages, les actions et le fil de l’histoire un peu complexe quand même.

Passer des temps 1943 aux temps actuels a été difficile au début car je n’arrivais pas à retenir les personnages, pas le temps de me les imprégner et surtout j’ai mis un bon moment à comprendre où était le lien entre les deux histoires en dehors d’Eytan. J’ai compris tardivement que le but des retours en 1943 étaient justement d’apprendre à connaitre Eytan. Pour ce qui est « der Juger », j’ai été un peu déçue. La présentation de Dietz nous promettant une chasse à l’homme haletante et puis finalement ça a été réglé un peu trop rapidement, facilement à mon goût, à se demander qui est vraiment le chasseur dans l’histoire.

Globalement j’ai trouvé le livre très étoffé. On sent qu’entre le projet Bleiberg et celui-ci, l’auteur a pris de l’expérience, semble être plus habitué à l’exercice, ce n’est plus un novice. Je regrette un peu ce changement comme si je perdais le David Khara des tous débuts avec sa simplicité. Ici on sent que le livre est bien plus fouillé, étudié, étoffé peut être un peu trop parfois car du coup plus complexe. Il faut savoir avancer, murir mais j’ai un pincement quand même.

Bon j’espère quand même retrouver un jour Eytan parce qu’à moins d’avoir raté un épisode, je ne sais toujours pas qui est Cypher et j’aimerai bien une révélation croustillante là-dessus.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 16 Septembre 2013

Enlace-moi - Sylvia Day

On avait quitté Eva et Gidéon, heureux, soulagés et plus confiants que jamais en leur amour. J’attendais donc un tome 3 mignon, tourtereaux, demande en mariage, préparation de celui-ci avec la mère d’Eva dans tous ses états, la mère de gidéon et Corinne rouges de rage, la sœur de Gidéon surexcitée… Un tome pourquoi pas humoristique. Après tout le cas Nathan était réglé, Gidéon n’est officiellement pas inquiété mais voilà ils ne veulent pas prendre de risques. Eva et lui continuent leur histoire mais clandestinement. Pas simple lorsqu’une ex conquête de Gidéon, journaliste et très rancunière enquête sur lui, que Corinne son ex fiancé n’est pas décidée à faire un trait sur lui. Par-dessus tout, une personne est au courant pour le meutre de Nathan, semble vouloir aider Gidéon et le lui fait savoir. Voilà toute l’intrigue du tome 3 qui ne sera pas la fin de la « trilogie » Crossfire.
J’apprécie toujours autant le couple que forme Eva et Gidéon, j’aime le côté amour clandestin de ce tome, ça fait plus intime, moins exposé, ils sont comme dans un cocon, c’est mignon. J’aime moins l’intrigue et les difficultés que l’auteur leur fait subir. Il y avait largement moyen de les laisser tranquille. A la place, elle nous ennuie avec des ex plus qu’agaçants, un meurtre très encombrant dont je me serai vraiment passée comme je le dis dans mon avis sur le tome 2, Carrie qui merde encore une fois et les parents d’Eva qui nous font un feu d’artifice. Ca devient du gros délire et c’est un peu n’importe quoi. Ca gâche l’histoire d’amour qui passe presque en deuxième plan. En tant que lectrice, j’ai le sentiment de me faire pigeonner car autant d’évènements annoncent inévitablement un tome 4. Un tome de plus que je lirai évidemment pour connaitre le devenir d’Eva et Gidéon mais attention Sylvia Day à ne pas trop jouer avec ma patience. Profiter du filon, d’accord mais chambouler Eva et Gidéon pour s’en mettre le plus possible dans la poche, il y a des limites. Le point positif est la baisse d’érotisme dans le livre pour faire place à plus de « shamallows » ça m’a fait fondre malgré tout. Cependant, on nous a coupé certaines scènes que j’aurais bien voulu avoir. On nous annonce un moment à deux intense mais auquel on ne nous fait pas participer. Moins de perturbations et plus de moments de couple auraient été très appréciables.
Un dernier point, le mouchard était dans le poudrier pas dans la montre, pourquoi n’ont-ils pas relevé ce « détail ».

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0

Publié le 5 Septembre 2013

Erin McCarthy

C’est la rentrée mais le soleil et la chaleur survivent (oui même en Bretagne). Je continue donc mes lectures « plages », lectures détente, lectures vacances (les neurones le sont aussi), zéro réflexion, je suis en mode « repos ».

Carrément sexy – Erin McCarthy

Tamara est la veuve d’un coureur automobile. Elle gère le quotidien entre son boulot et ses enfants. Une passion amoureuse serait la bienvenue du moment que l’heureux élu ne soit pas pilote. Le coup de foudre va frapper malgré elle et ce serait dommage de ne pas succomber.

Carrément hot – Erin McCarthy

Imogen est l’assistante de Tamara. Elle craque pour Ty un pilote de course. Mais pourquoi s’intéresserait-il à une fille fade comme elle, commune et loin de son monde de paillettes. Il est habitué aux bimbos, aux apparences, aux aventures superficielles mais il désire Imogen. Elle est intelligente et il est dyslexique, voudra t-elle de lui ? Malgré leurs différences, ces deux là se sont bien trouvés. La passion peut frapper alors qu’on n’y croit pas.

C’est relaxe, détente, sans prise de tête et j’avoue que je me lasse un peu de ces lectures superficielles. L’histoire est sympathique, mignonne mais redondante entre les deux tomes. C’est écrit de manière fluide, c’est rose bonbon, romantique à souhait, c’est agréable mais je m’ennuie. Malheureusement le soir je suis en peine et je fatigue vite. Du coup que lire ?

Malgré tout, ces deux livres se lisent très bien et facilement, on passe un bon moment. L’histoire d’amour démarre rapidement, on ne tourne pas autour du pot, les personnages sont attachants et leurs histoires mignonnettes. C’est sympa à lire.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Repost0