Pas dodo – Magdalena et Marion Piffaretti

Publié le 16 Septembre 2014

Pas dodo – Magdalena et Marion Piffaretti

Numéro bis a beaucoup de difficultés à se mettre au lit. Pour la sieste, on a baissé les bras. J’avais choisi le livre surtout pour l’inciter à se coucher le soir.

Maman dit à Lucas que c’est l’heure de la sieste mais Lucas n’est pas décidé. Non il joue, non il dessine, non il nettoie. Maman l’installe sur lui pour un gros câlin et un dodo canapé à défaut du lit. Mais c’est maman qui s’endort. Lucas se relève puis va essayer de faire dormir son ours en l’installant à différents endroits avant de trouver le bon.

Ce livre ne fonctionne pas vraiment lorsque mon garçon pète la forme et n’est pas décidé à se coucher. Par contre, il aime bien le lire lorsqu’il est fatigué et qu’il veut se coucher. A la dernière page, « Et Lucas s’endort aussitôt », c’est son signal pour se tourner et essayer de dormir.

Par contre, quand il n’est pas décidé, ça ne fonctionne pas comme je le voudrais. Mais bon c’est comme dans le livre. Maman non plus n’a pas réussi à coucher Lucas. C’est Lucas qui a décidé où et quand il allait dormir. C’est pareil pour nous, numéro bis décide quand il va dormir.

De mon côté, je ne suis pas fan du livre niveau langage de Lucas. Au début, il parle correctement puis d’un coup, Lucas parle de manière minimaliste. Ce n’est pas agréable à lire et ce n’est pas forcément très compréhensible pour l’enfant de faire des phrases composées de groupes de mots sans verbe, sans liaison. On est d’ailleurs loin de la façon de parler d’un enfant de 2 à 3 ans. Il est à un âge où il fait beaucoup d’efforts pour construire une phrase correcte avec sujet-verbe-complément, ce n’est pas nécessaire de rendre leur parlé aussi bébé.

En bref, une dernière phrase efficace quand l'enfant est très fatigué mais sinon Numéro Bis fait exactement comme Lucas, c'est seulement quand il le décide. Au moins Lucas laisse dormir sa mère, je n'ai pas cette chance.

Rédigé par Majanissa

Repost 0
Commenter cet article