Eliette Abecassis - La répudiée

Publié le 15 Juin 2007

Rachel et Nathan s'aiment passionnément mais après 10 ans de mariage, aucun enfant n'est né de leur union. Or d'après les lois de leur religion, un homme et une femme mariés doivent s'unir pour procréer et faire l'amour pour le plaisir est un péché. 
D'après leurs lois, après 10 ans d'un mariage infécond, un homme peut répudier sa femme même si celle-ci n'est en fait pour rien dans la stérilité du couple. Mais comment savoir ce gende de diagnostic lorsque se montrer nue devant un autre homme que son mari est un crime, même s'il s'agit d'un médecin. 
Rachel va ainsi être répudiée, rejetée par l'homme qu'elle aime, sans qui elle ne peut vivre. 

J'ai apprécié ce couple pour leur côté amoureux. J'ai détesté Rachel pour son côté acceptation des lois absurdes qui veut que la femme soit inférieure à l'homme et soit complètement dévouée à son époux. J'ai détesté Nathan pour son côté d'homme faible qui se laisse dicter sa conduite par des lois ridicules. 

J'hésitais à m'intéresser au livre alors qu'il m'avait fait de l'oeil chez Patch. Je m'étais dit que je ne lirai plus de livres laissant une grande part à la religion car je sais très bien que ça va me mettre hors de moi. Ces sottises et croyances inventées de toutes pièces par des hommes qui ne cherchent qu'à contrôler les faiblesses des autres. C'est encore l'impression que j'ai eu avec le livre. Deux êtres se font dicter leur conduite  et leur vie par un homme qui utilise les croyances. Mais il ne vaut pas mieux que les autres donc pour qui se prend t-il pour oser clamer ces lois absurdes?

Ce qui m'a mis hors de moi dans le livre : 
1) Le couple n'a pas su croire en eux et leur amour et a préféré se fier à une loi qui les oblige à avoir des enfants.
2) La fin montre une Rachel faible. Mais cette vision me fout en boule.  Une femme n'est pas une poupée qui meurt lorsque son homme s'en va. J'aurais aimé qu'elle aille de l'avant, qu'elle prenne du poil de la bête, qu'elle recommence à zéro. L'homme n'est pas tout dans la vie ! C'est un compagnon de route important mais sans lui le chemin continue quand même.

Je ne regrette pas d'avoir lu le livre qui est quand même bien écrit mais il m'a mise en rogne ;-).


Eliette-Ab--cassis---La-r--pudi--e.jpg






















Edit du 11 octobre 2007 : Katell j'ai enfin vu Kadosh qu'ARTE a passé ce soir et en effet c'est la même histoire. Apparemment Eliette Abecassis aurait participé à l'écriture du scénario.

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article

Anne 03/08/2007 09:14

Et voilà, j'ai piqué ma colère!

Majanissa 03/08/2007 13:58

Lol toi aussi, il faut que je lise ton article !

Lilly 21/06/2007 12:32

Je l'ai acheté moi aussi à cause de Patch, et je commence à le regretter. Je suis comme toi, ces histoires de religion, ça m'ennerve vraiment, je crois que je vais le refiler à quelqu'un qui aura plus de chances que moi d'apprécier...

Majanissa 22/06/2007 09:38

Je pense que tu apprécierais le début et l'écriture. L'histoire d'amour est merveilleuse. A partir du moment où elle est répudiée, alors là GRRR!!

Allie 19/06/2007 18:48

Hum... je ne sais plus si j'ai envie de le lire maintenant! Ça m'avait l'air bien, cependant je n'ai pas envie d'en ressortir frustrée...
On verra bien! Peut-être quand je n'aurai plus rien à lire!

Majanissa 21/06/2007 09:36

Ah il faut le lire Allie, au moins pour te dire : "jamais çà pour moi" ;-)

patch 19/06/2007 14:28

On sent bien que ce livre t'as mis en "boule"...
Peut-être une lecture plus facile, plus drôle maintenant?....;o )
En tout cas, sans être une femme, je t'assure que je déplore ce genre d'agissement....je ne peux comprendre comment on peut agir de la sorte...terrible...

Majanissa 21/06/2007 09:33

En ce moment, c'est le passe muraille et en effet c'est quand même plus comique ;-)

katell BOUALI 16/06/2007 17:53

Je l'ai lu il y a quelques années et lire ton billet me replonge dans mes impressions d'alors: les mêmes que toi! J'étais partagée entre émotions et colère et je désirais secouer cette femme, Rachel, pour qu'elle se réveille et envoie tout balader.
Mais je pense que la force du livre D'Abecassis est de ne pas avoir porté de jugement direct et laisser libre cours aux émotions du lecteur. Cette description des rapports humains et conjugaux dictés par la religion est effrayante car elle est réelle et renvoie aux sombres images des trois religions monothéistes qui ne brillent pas par leur tolérance et leur respect des femmes!
As-tu vu le film "Kadosh"? Je l'ai vu à sa sortie, il y a longtemps, et je me suis toujours demandé si "La répudiée" avait inspiré le scénario de "Kadosh"? L'histoire est la même!

Majanissa 18/06/2007 09:28

En effet, Eliette Abecassis ne porte aucun jugement ce qui nous laisse total liberté d'être en accord ou NON à propos du sujet, du déroulement. Un jugement de l'auteur aurait amené une confrontation par rapport à l'auteur et non plus à l'histoire racontée. Elle est douée quand même.Je n'ai pas vu Kadosh par contre mais je crois que j'en ai entendu parler.