roman

Publié le 18 Décembre 2008

Octave artiste comprimé dans le domaine de la publiscité écrit le livre pour dénoncer ce monde de consommation dans lequel les cibles sont de véritbales pantin qu'on pousse à acheter. Entre réunions interminables et lissage trop mignonnet des publicités, Octave étouffe et cherche à foutre en l'air sa carrière.
Le livre est complètement démesuré. Mais évidemment c'est le but. Octave va trop loin dans son délire, c'est exagéré (et encore???), mais j'ai quand même trouvé le livre trop "tout". Trop délirant, trop salace, trop extrême. Oui je suis guidée par la pub mais je suis entièrement prospectus, il me faut des prix, de la comparaison. Que ce soit une marque magasin, nationale, internationale, peu m'importe je vois surtout ce que j'ai besoin et qui me le propose au meilleur prix. Et quand je vois certaines pub à la tv, je me demande souvent qui elle est censée aggriper?  J'épluche les pubs papiers mais je zappe les pubs tv. Et pourtant malgré tout, j'ai été impressionnée de voir le nombre de jingles que j'étais capable de donner par coeur (cf fin du livre).
En gros, ce n'est pas un livre que j'ai adoré. Une bonne partie n'était pas nécessaire. Au niveau du monde publiscitaire en lui même j'ai bien aimé. Ca me rappelle certaines réunions entre mon commercial et le client pendant lesquelles dans ma tête je me disais "bla bla bla et bla bla bla et encore bla bla bla, mais qu'est ce que je fous là? ".
Donc avis très mitigé sur le livre, je n'en garderai qu'une partie.

99 francs sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/99_francs_(livre)


En parlant de pub, c'est quoi l'horreur que j'ai cru voir tout à l'heure dans la bande du haut sur un blog qui est sencé être sans pub obligatoire!!!!!! Merci over-blog :(

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 1 Octobre 2008

Tout le monde sort parfois de grosses conneries mais l'avantage que l'on a c'est que des millions de personnes n'entendent pas nos bêtises donc lorsque l'on a une vie publique on évite de trop en sortir c'est la moindre des choses, mais ça ne semble pas déranger Bush et son équipe.
Quelques perles :
Je jette un oeil aux gros titres des journaux [...]. Je lis rarement les articles;je suis briefé par des gens qui les lisent eux mêmes, PROBABLEMENT.

Je ne suis pas très analytique. C'est à dire que je ne passe pas beaucoup de temps à penser à moi, aux raisons pour lesquelles je fais ce que je fais.

J'ai rencontré récemment le ministre des finances de l'Autorité palestinienne; j'ai été très impressionné par sa maitrise des finances.

Je pense que la guerre est un endroit dangereux.

Petit jeu, cherchez l'erreur :

1. Souvent nous vivons dans un monde moyen - je veux dire par là que les gens s'intéressent plus aux moyens qu'aux fins.

2. Peut-être qu'entre le moment où j'ai quitté Camp David et maintenant , j'apprendrai beaucoup de choses.

3. Quelles sont votre ambition?

Son entourage fait également bien peur ;-).
Dan Quayle :

L'abstention en hausse est un signe que moins de personnes vont voter.

L'espace reste une priorité pour la NASA.

Le futur sera mieux demain.

4. J'étais récemment en Amérique Latine et mon seul regret est de ne pas avoir sufisamment bien appris le latin à l'école pour communiquer avec eux.

5. "A propos de la conquête de Mars" Il est temps pour la race humaine d'entrer dans le système solaire.

6. J'ai eu de bons jugements dans le passé. J'ai eu de bons jugements dans l'avenir.

7. Nous avons un engagement ferme en Europe. Nous faisons partie de l'Europe.

8. (plus dur) J'adore la Californie, j'ai pratiquement été élevé à Phoenix.

On a également le droit à quelques blagues sur les américains mais les français ne sont pas épargnés non plus.
Un bon livre pour rire.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 30 Septembre 2008

Alors pour une lectrice qui n'était pas trop fan de cet auteur, j'en suis déjà à mon 3è livre et je crois que je commence à m'y faire à cette écriture un peu spéciale. Ici Jean Louis Fournier nous rappelle les règles de base de politesse et lorsque je vois certaines personnes ( même moi) cette piqure de rappel ne fait pas de mal. Et oui les mots basiques tels que s'il vous plait, merci, je vous en prie, bonjour, au revoir ne sont plus si systématiques.
alors si vous pensez avoir besoin d'une remise à niveau sur :
- les formules de politesse
- le respect
- les devoirs à la maison, à table
- écrire à autrui
- rendre visite à autrui
- vivre en société
jusqu'au savoir mourir
ou si vous voulez simplement rire et êtes en recherche d'une lecture légère, le livre est fait pour vous :D

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 9 Septembre 2008

Barbara et Nicolas s'aiment. Comme beaucoup de couples, ils décident d'avoir un enfant. Mais savaient-ils réellement dans quelle aventure ils s'embarquaient?
alors j'avais suivi les conseils des lectrices d'aufeminin, je n'avais pas lu le livre lorsque j'étais en désir d'enfant et je me rends compte que même si je lavais lu à ce moment là, je ne l'aurais jamais cru.
Le livre est très noir. on rit pas mal mais assez jaune quand même car tout est tellement vrai ( dans mon cas en tout cas). Ce livre pourrait être mon journal intime du moment. C'est avec les difficultés que j'ai rencontré à mon retour de la mater avec Elina que j'ai voulu lire ce livre. Elina pleurait beaucoup certains jours, elle hurlait comme une furie me rendant impuissante. Elle devenait plus calme dans les bras de son père, était un ange avec les autres. J'ai eu un sentiment de rejet. Elle ne m'aimait pas. Je n'étais que le sein qui la nourrissait et la calmait, les mains qui la changeaient. Eliette écrit "le bébé est un monstre d'égoisme", c'est le sentiment que j'ai eu à certains moments. Je me disais qu'elle était ingrate avec moi.
Autre point noir, on change également. On a vite fait de cesser d'être une femme, une épouse, une amante. On devient mère. Le matin si j'arrive à me laver et m'habiller avant que monsieur ne rentre manger c'est un exploit. Car toute la matinée entre la tétée et les calins ( garre à mes oreilles si je la recouche le temps de passer à la salle de bain), je n'ai le temps de rien. Et encore merci au papa de préparer mon petit déjeuner avant de partir.
Mais là dessus depuis quelques jours j''ai quand même décidé d'arrêter de me laisser envahir. J'ai ressorti tous mes vêtements "d'avant", féminins, sympas. Oui je suis autre chose qu'une mère quitte à scandaliser certains. Parce que les filles ( qui allez avoir des enfants), je ne veux pas vous faire peur mais avec bébé, il ne faut pas se voiler la face, le couple en prend un sacré coup.
Fini les soirées en amoureux, à deux, tranquille pour un petit repas ou devant un film. En plus, on a tendance à avoir besoin de se défouler et malheureusement pour ces messieurs, il n'y a qu'eux de disponible pour que l'on se décharge... Le sujet est d'ailleurs très bien exploré dans le livre. A nous de faire des efforts pour que bébé ne prenne pas le dessus sur nous et ce n'est pas tous les jours facile car c'est quand même un bon dictateur et tyran.
Mais le livre parle aussi amoureusement bien de la relation mère-bébé où je me suis également retrouvée. Une heure rien que pour faire les courses sans ma fille est une torture. Je cauchemarde sur le moment où il faudra la laisser à la nounou.
En conclusion oui un bébé c'est merveilleux mais pas que...

Je pense que ce livre m'a énormément aidé. si elle l'a écrit c'est que je ne suis pas seule dans ma détresse et que l'on est nombreuses à passer par là. non nous ne sommes pas des mauvaises mères qui avaont du mal à faire ressortir notre instinct maternel, nous sommes mères tout simplement...
Pour les futures mères, ce n'est pas une aventure à la légère, réfléchissez bien avant. C'est du bonheur mais aussi une véritable épreuve pour les nerfs, le couple, le moral... Pou le moment (je manque cependant de recul) c'est une expérience bien difficile mais notre fille le vaut bien ;).

Ce que j'aimerais lire à présent c'est le même livre côté papa pour savoir comment ils vivent cette expérience car j'ai de grosses difficultés à communiquer là dessus avec monsieur.

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 8 Septembre 2008

Philip et Susan se connaissent depuis l'enfance. Leurs centres d'intérêt divergent lorsque devenus jeunes adultes, Susan poursuivie par le souvenir de ses parents morts dans un accident de voiture s'engage dans une action humanitaire en Honduras. Philip, lui s'inscrit à l'université de New York. Ils avancent sur leurs chemins respectifs dans des directions totalements opposées au rythme de leurs retrouvailles annuelles de quelques heures à une table d'un café de l'aéroport entre deux vols de Susan.
On joue au chat et à la souris dans cette partie. C'est du gnan gnan à la "je t'aime moi non plus". Mais ce côté agaçant change lorsque Philip arrête d'attendre Susan et passe à autre chose par son mariage avec Mary.
Est ce vraiment honnête d'épouser une femme lorsque nous n'arrivez pas à vous défaire de l'image d'une autre?
Cette question s'accentue avec la deuxième partie du livre que j'ai trouvé extra. J'ai adoré cette partie qui passe de l'histoire "rose" à la relation mère-fille. Les débuts avec un enfant à apprivoiser sont parfois si difficiles qu'on a envie de pleurer à grosses larmes et Dieu que ça fait du bien. Mais chaque regard qui vous dit "J'ai besoin de toi" compense largement ces moments où la fatigue, le rejet et la colère de l'enfant envers nous, la difficulté de la situation vous amène à larmoyer.

http://www.marclevy.info/

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 29 Juillet 2008

Mathias s'est laissé convaincre par Antoine, son meilleur ami de venir vivre à Londres et reprendre une librairie dans le quatier français. Cette nouvelle vie lui permet de retrouver sa fille qui vivait alors avec sa mère. Mathias décide d'aller plus loin en proposant à Antoine de cohabiter.
Une cloison en moins plus tard, tout commence pour cette petite famille recomposée.
D'engueulades en nouvelles rencontres, de nostalgie en moments de bonheur, ce petit monde évolue devant nos yeux.
Du Marc Levy tout craché. Ce n'est pas le livre du siècle, juste un bon moment de détente. Encore un livre de plage. Décidément mon deuxième à la suite, il va falloir que je change un peu.
Je ne pense pas voir le film, avoircette histoire au cinéma ne me botte pas du tout.
Par contre, le titre m'a permis de me remettre en tête : "Mes emmerdes" de Charles Aznavour. Je me suis d'ailleurs repassé le concert au palais des congrès de 2000 et que ça fait du bien.




Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 17 Juillet 2008

Dafydd Woodruff mène à Cardiff, au Pays De Galles, une vie paisible auprès de sa femme. Il est un médecin recpecté et la vie semble leur sourire sauf un point : Ils n'arrivent pas à avoir d'enfant.
Cet échec est d'autant plus difficile à accepter pour Isabel, sa femme, lorsque Dafydd reçoit une lettre lui apprenant qu'il est le père de deux enfants qui souhaitent le connaitre.
Il y a 15 ans, suite à un accident opératoire, le docteur Woodruff avait accepté en rédemption et pour s'éloigner, un poste au Canada. Il y avait connu Sheila Hailey, infirmière en chef de l'hospital qui l'accuse aujourd'hui de l'avoir violée et mise enceinte.
C'est le début d'une recherche de vérité pour Dafydd qui soutient ne pas avoir eu de relation avec elle.
Il décide de repartir à Moose Creek pour tirer les choses au clair. Il y trouvera bien davantage que tout ce qu'il pouvait imaginer quitte à perdre le reste.

un livre composé de deux parties, pavé d'un peu plus de 500 pages qui se lit malgré tout assez bien. La première partie m'a paru longue, ennuyeuse mais une fois que le personnage principale revient sur ses traces d'il y a 15 ans, de suite l'histoire démarre réellement et se lit très bien.
On commence nos suppositions. Miranda et Mark sont-ils réllement ses enfants? Si oui, que s'est-il vraiment passé ce Noël d'il y a 15 ans?
Moi perso, j'avais mon hypothèse, j'étais sure de moi mais j'avoue que j'étais complètement à côté de la plaque.

Ce n'est pas de la grande littérature, ce n'est pas un livre exceptionnel ni mémorable mais un bon livre de vacances. A lire sur la plage.

Un autre avis : hydromielle

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 15 Juillet 2008

Claire est caissière en supermarché. Ce n'est pas un vrai métier pour beaucoup. On le fait en saisonnier mais on n'en vit pas. Mais quel est son avenir?
Loic lui en avait un ! Mais où est-il aujourd'hui, ce frère qui est parti suite à une dispute avec son père?
Ce départ alors qu'elle était en vacances chez sa grand mère l'a beaucoup affectée. Elle ne comprend pas ce silence qui la rend malade. Mais une carte postale arrive. C'est Loic : "Je vais bien, ne t'en fais pas". Elle part sur les traces de la carte postale et découvre l'amour paternel dans toute sa splendeur.

Un livre bien différent du film. Les deux se ressentetn bien différemment et de là à savoir lequel j'ai préféré je n'en ai aucune idée. C'est différent c'est tout. L'ambiance du livre est plus simple, moins chaotique que le film qui a enflé une grosse part du livre. J'aime beaucoup cette simplicité.
Pour illustrer mon sentiment : J'ai démarré la lecture du livre avec en tête la chanson du film "Lilli" de Aaron. Ca n'a pas duré. Elle convient parfaitement au film pas au livre.

Mon avis : N'hésitez pas à vous jeter sur les deux : film et livre!


Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 8 Juillet 2008

Nouveaux contes d'autrefois pour lecteurs d'aujourd'hui...

Je trouve le sous titre vraiment très prometteur. Les contes de mon enfant remixés à la mode d'aujourd'hui. Ca me parait bien marrant.
Premier conte "relooké" : Hansel et Gretel. S'ensuivent les classiques " la cigale et la fourmi", "la princesse aux petits pois", "le petit poisson sirène"...

L'histoire de fond est conservée mais totalement remaniée à la "mode", à l'"idéologie" voir crétinerie d'aujourd'hui. Ca donne des contes assez comiques souvent absurdes qui sont au final assez éloignés du conte d'origine mais bien plus proches de nombreux discours contemporains.

Lorsqu'il y a des siècles, les auteurs utilisaient leurs contes pour faire passer leur message, l'auteur en fait de même ici mais à la sauce d'aujourd'hui.

Un petit livre qui se lit bien vite, drôle et vraiment proche de pas mal de choses.

Qui serait tenté par le lire?

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0

Publié le 27 Mars 2008

Muriel Heslop est la  fille inutile et chômeuse d'une pseudo star dans la vie politique de Porpoise Split. Elle est grosse, gauche, se gave des chansons d'ABBA et des catalogues de robe de marriée et est en attente du prince charmant qui viendrait la sauver de l'humiliation de son père, de son monde ennuyeux et de ses amies effroyables.
Suite à sa rencontre avec Rhonda, une fille pleine de vie, Muriel la rejoint à Sydney et décide de se prendre en main.

J'avais adoré le film avec Toni Collette qui m'avait fortement touché il y a de nombreuses années. J'étais Muriel. Des kilos en trop, maladroite dans mes mots, ma façon d'être, empotée dans mes mouvements. Je rêvais du beau jeune homme qui m'épouserait, avec qui j'aurais des enfants. Rêve qui m'était alors complètement inaccessible car difficile de se faire une vie sociale dans un corps qui n'est pas en harmonie avec vos envies.
Le temps est passé, Muriel a perdu du poids, elle est mieux dans sa tête, ce qui s'en ressent dans son attitude, ses mouvements.
Le temps a fait son chemin pour moi aussi. Un corps plus adapté à mes rêves, un beau jeune homme qui a été bien patient avec moi, avec qui je vais avoir des enfants (ou au moins un pour cette année). Et vous voyez, il y a une chose dont je ne rêve plus et qui est le fil conducteur de ce livre et qui était mon fil conducteur à l'époque, c'est me marrier. Oui nous marrier pourquoi pas mais je ne veux pas de cérémonie avec la grande robe, la centaine d'invités, les repas qui s'éternisent, la journée qui n'en finit pas. Ca ne me tente pas, je préfère un mariage tout petit avec la famille très proche à la mairie  et un bon restaurant en toute tranquilité après et encore ça serait juste pour la forme, pour la "norme". Faut-il vraiment que je m'appelle Madame pour être heureuse? Je vous le dis : non je n'en ai pas besoin. Ma vie et l'avenir qui se dessine me plait tout à fait ainsi et me rend heureuse. C'est bien le principal ;).
Et je me dis que ça y est, j'ai enfin rejoint la Muriel finale qui m'apparaissait si lointaine lorsque j'avais vu le film.

Côté livre, j'ai été déçue car on retrace le film minute après minute et les dialogues mot pour mot. Quitte à suivre l'histoire Muriel, je préfère voir le film et Toni Collette plutôt que lire le script du film. Donc jetez vous sur ce DVD plutôt que sur le livre.

Pour ceux qui préfèrent tout de même lire que regarder un film, qui qui veut ce livre, je vous l'envoie.

muriel.gif

Voir les commentaires

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost0