Manon Lescaut, avec des scènes érotiques - Abbé Prévost - Vivari Carlo

Publié le 2 Août 2013

Manon Lescaut, avec des scènes érotiques - Abbé Prévost -  Vivari Carlo

Premièrement, je m'excuse auprès des éditions la musardine et le site Babelio pour le temps que j'ai pris à lire ce livre alors que je n'ai même pas réussi à l'achever.
Qui ne connait pas le classique de l'abbé Prévost "Manon Lescaut'? Je ne le connaissais que de nom, je ne l'ai pas étudié à l'école mais je suis quasiment sure d'avoir l'ouvrage chez mes parents.
L'auteur rapporte le discours d'un jeune homme éprouvé par l'amour qu'il porte à Manon Lescaut. Elle est insouciante, superficielle, adepte de la vie facile prête à utiliser à ses charmes pour assouvir ses besoins de toute nature. Des Grieux son amant est naif, follement épris des charmes de Manon et prêt à satisfaire à tout prix sa belle pour les conserver.
La version des éditions la musardine pimente le récit orignal de scènes érotiques. Mon envie première était de comparer les deux textes car je soupçonne le récit de l'abbée Prévost d'être déjà assez chaud mais je voulais surtout savoir ce qui avait été vraiment rajouté. Mais le sujet du livre ne m'a pas plu. Des Grieux ne m'a pas plu du tout dans son rôle d'"amoureux transis". Est-il vraiment amoureux ou est-il uniquement obsédé par les faveurs de Manon dont il ne peut se passer. Il m'est apparu plus comme une jeune homme qui découvrait les plaisirs charnels plutôt qu'un homme épris. Je n'ai pas apprécié Manon Lescaut que j'ai trouvé légère, qui se fait manipuler. Pour se faciliter la vie et en jouir à sa manière, elle use de son corps sans se poser de questions. Ce n'est pas le genre de personnage féminin que j'apprécie beaucoup. J'aime quand elles ont un peu de fierté. Manon n'en a pas du tout.
Enfin, ce qui fait le plus de ce livre par rapport à l'original, les scènes érotiques. Je n'en ai pas trouvé l'utilité. Elles n'ont pas d'intérêt à mes yeux car je ne les ai pas appréciées. Elles sont trop masculines à mon goût, trop portées sur le plaisir masculin bien à l'image de l'ensemble du récit. Le positif est qu'elles s'intègrent plutôt bien au récit, il n'y a pas de décalage de langage, c'est bien fait.
Je vais essayer de le terminer et lire la version originelle suivant mon but premier.

Rédigé par Majanissa

Repost 0
Commenter cet article