Une vie – Guy De Maupassant

Publié le 2 Novembre 2009

Jeanne issue de bonne famille a passé son adolescence dans un couvent. Son père la voulait pure jusqu’à son âge de se marier. Elle rêve du grand amour romantique, tendre, doux. Elle pense le trouver en la personne de Julien. Ils se marient et Jeanne devient femme avec les « devoirs » que ça entraine. Sa nuit de noces n’est pas des plus charmantes, il faudra attendre son voyage de noces pour qu’elle découvre qu’elle peut aimer physiquement. Le retour est plus délicat. Elle rentre dans une monotonie qui la pèse, son mari a réclamé sa propre chambre, il change dans son caractère, son aspect. Sa vie d’épouse est loin d’être celle dont elle rêvait. Elle devra faire face à l’adultère, le mépris de son mari, l’ignorance.

Sa vie de mère ne sera pas des plus réussie non plus. Son fils pire qu’un ingrat trop couvé, trop gâté, la ruine.

Elle s’éteint à petit feu que le temps passe. C’est un bébé qui la ramènera à la vie.

 

Je suis épatée que le livre ait été écrit par un homme. Les sentiments féminins y sont merveilleusement bien décrits. La peur, la douleur, le dégout de certains actes purement mâles, le délice de l’acte plus « mielleux ». L’amour inconditionnel envers son enfant. J’ai trouvé ça tellement bien décrit, tellement féminin que je reste sur ma surprise d’avoir lu un «Maupassant » dont je ne connaissais que le Horla et aux nouvelles à faire peur.

 

Un livre qui m’a vraiment beaucoup étonné et qui a été très agréable. 


Pour les élèves qui cherchent à ne pas lire le bouquin : http://guydemaupassant.mes-biographies.com/Une-vie.html


 



Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article

azerty 12/04/2010 22:28


On pourrait s'attendre à découvrir au fil des pages une vie trépidante, remplie de joie et d'évènements positifs, mais, en réalité, rien de tout cela n'est présent dans le livre. Décès, meurtres,
désolations, apitoiements, solitude, voilà le véritable contenu de ce livre. La réaction logique, serait de se dire, diantre, que ce livre paraît creux, triste et insipide. Mais en rester là,
serait tout simplement une grande erreur de jugement!
J'ai énormément apprécié ce livre, son contenu, la manière dont Maupassant a choisi ses mots, cette façon aussi naturelle de raconter Une vie avec autant de finesse et d'exactitude. C'est justement
ce souci de perfection, cette recherche méticuleuse qui a rendu crédible l'histoire de l'héroïne Jeanne. Une histoire, il faut l'avouer, certes triste, mais qui apporte au lecteur une vision
philosophique de la vie. Comme on dit bien souvent : ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort!


dasola 17/02/2010 18:26


Bonsoir Majanissa. Que de souvenirs! Que c'est triste mais qu'est ce que c'est bien. Il faut que les élèves le lisent. Bonne soirée.


Majanissa 18/02/2010 10:09


Il faudrait que les élèves le lisent mais bon on ne les forcera pas et puis c'est bien connu, si c'est lu dans le cadre scolaire c'est forcément nul même si tu leur mets Harry Potter entre les
mains ;)


Skelarh 23/11/2009 09:45


L'article donne envie de lire ce livre en tout cas. Je me laisserai bien tenter, ayant aimé "le horla". Par contre, je pense qu'il n'est pas forcement mauvais de relire un livre que l'on a aimé
pour s'en faire une nouvelle image et raviver ses propres souvenirs ^^


Jackie Brown 11/11/2009 16:04


Ce livre, je l'avais étudié en seconde, et comme pratiquement tous les livres à étudier en classe, je ne l'avais jamais terminé. Je l'ai relu quelques années plus tard et j'ai été choquée. J'ai en
fait beaucoup aimé et je ne regrette pas de lui avoir "donné une seconde chance". Mon préféré de Maupassant reste le Horla.


Majanissa 12/11/2009 15:01


Le horla est tellement différent, j'ai l'impression que c'est carrément un autre auteur.


Soma 02/11/2009 13:57


J'avais lu le roman il y a qq années déjà & j'avais adoré.... Je n'ose pas le relire de peur d'entacher mes souvenirs...


Majanissa 03/11/2009 15:32


Aucune raison de relire un livre qui nous rappelle de bons souvenirs ;).