Les pensées de Kurgar le sage – Eden Yoqtan

Publié le 25 Février 2010

Je suis embêtée avec ce livre. Il y a un énorme décalage entre ce que j’ai lu et ce qui était indiqué par l’éditeur. Je vais commencer par ce que ça aurait du être :

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv16564297.jpgLes éléments du livre sont issus d’un manuscrit traduit par Eden Yoqtan ou Yogtan ? Ce manuscrit contient des réflexions, observations, décisions de Kurgar le sage qui régna sur les Tcherkhâns à une époque fort fort lointaine.

 

Je m’attends donc à savoir qui était Eden Yoqtan ou Yogtan (je ne sais toujours pas quelle écriture est la bonne), je m’attendais à plus d’explications sur Kurgar et son peuple. En fait le livre est une succession de petites histoires entrainant une morale ou un enseignement (qui sera enseigné aux enfants). Et là où j’ai eu l’impression d’être parfois prise pour une dinde c’est sur l’avancée de certaines réflexions. Je me suis dit que nos sociétés iraient mieux si on suivait certains de leurs concepts au lieu de les laisser à la place de grandes théories. Et là j’ai eu un souci. Eden Yoqtan a-t-il réellement existé. Qui étaient réellement les Tcherkhans ? Kurgar est-il un personnage fictif ou a-t-il réellement existé ?

Pleins de questions auxquelles mon ami google n’a pas pu répondre et pourtant le net est si vaste. Si je cherche Eden Yoqtan, il n’y a que des liens vers les blogs qui présentent le livre, pareil pour le mot « tcherkhan ». Je n’arrive pas à mettre les mots qu’il faut pour trouver le Kurgar que je cherche par contre un Kurgar d’un certain jeu en réseau, ça il y a. Donc au premier abord j’ai l’impression de ne pas être sur la même longueur d’onde que le livre. Du coup j’ai continué en essayant de faire abstraction de l’auteur et en oubliant que le peuple et Kurgar sont censés avoir vécu. Pour moi Kurgar et son peuple sont fictifs, ce sont des personnages qui auraient pu vivre dans n’importe quelle contrée des temps anciens.

A partir de là, j’ai encore eu un malaise à cause de la modernité des propos (pensées sur femmes notamment, les élections). Il y a un décalage que je n’arrive pas à combler. Heureusement qu’il y a quand même certaines histoires qui vont avec leur temps(le pont et les routes, les alliances…).

Si on fait abstraction de tout ça, les histoires sont quand même assez sympas, certaines sont drôles, certaines font réfléchir. Je me suis un peu lassée au bout d’un moment mais si on n’attend pas un côté historique du livre et qu’on le lit comme un livre loisir, la lecture est assez plaisante malgré tout. Kurgar est un personnage attachant malgré sa main lourde et la claque légère envers son pauvre scribe à qui on doit normalement ces fameux manuscrits. J’ai été éclatée par les prudes, je les ai trouvés très drôle.

 

En bref, une impression totalement partagée. D’un côté le malaise que la présentation cloche et donc les fondements du livre sont branlants mais des histoires sympathiques avec de fortes notes d’humour.


Je reste d'ailleurs toujours sur mon interrogation, est ce que ce livre est une imposture ou pas? La façon dont est "documenté" le livre n'écarte pas la possibilité d'une véracité des dires de ce livre. Il n'y a que mon malaise pour me dire que j'ai été piégée ;).


Merci à Livraddict et aux éditions abel becanes pour la découverte.

 

 

Rédigé par Majanissa

Publié dans #témoignage

Repost 0
Commenter cet article

Philippe Lacoche 27/01/2011 17:06


Kurgar existe, malheureusement. Je l'ai rencontré. C'est un monstre. Il a fait un enfant à une nonne de 16 ans. C'est affreux! Demandez donc aux écrivains Roger Wallet et Jean-Louis Rambour ce
qu'ils en pensent.
Bien à vous et bon courage. Un conseil : oubliez-le. Ph.L.


Majanissa 31/01/2011 16:30



Aie j'ai peur de ne pas suivre :(.