La maison aux souvenirs – Nora Roberts

Publié le 18 Décembre 2009

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51XXgzP0bhL._SS500_.jpgCilla la petite fille de Janet Hardy, célèbre actrice qui s’est suicidée suite au décès de son fils ainé Johnnie dont elle ne s’est jamais remise, a décidé de revenir dans la demeure campagnarde de sa grand-mère et de la restaurer. En rangeant le grenier, elle découvre de vieilles lettres adressées à sa grand-mère, de la part de son amant, un homme marié du coin. Peu de temps après cette découverte, Steve l’ex mari de Cilla est agressé, les salles de bain de la maison sont saccagées, des insanités sont inscrites sur les murs de l’entrée et sa voiture. Des petites poupées Katie (personnage de série qu’incarnait Cilla dans son enfance) accompagnées de menaces achèvent d’inquiéter Cilla. Un habitant de cette petite ville tranquille cherche à se débarrasser de la petite fille de Janet Hardy. Qui a tant envie de la faire fuir, qui serait prêt à aller jusqu’à lui faire du mal ?

 

Nous sommes en hiver, j’ai froid, un temps à rester sous sa couette avec un livre mignonnet, pas trop intellectuel, de quoi buller bien au chaud. Avec Nora Roberts, je me doutais que je n’aurais pas de mauvaise surprise, c’est une valeur sure. L’histoire mélange vieux secrets de famille que certaines personnes n’ont aucune envie de voir remonter à la surface, de la vengeance, de l’amour, du sexe (juste ce qu’il faut quand il faut), de la passion, des personnages charmants et attachants. Et en plus, le livre se lit très bien, ce n’est pas prise de tête, c’est fluide et simple. Pas besoin de réfléchir, il n’y a qu’à déguster la lecture. N’y cherchez pas une lecture intelligente, digne du prix Goncourt, nous sommes là pour nous détendre et savourer.

J’ai adoré le personnage de Cilla, son caractère, la recherche de soi même. J’ai succombé à Ford. Comment ne pas tomber amoureuse de ce charmeur aux blagues lourdes, fan de super héros, hyper protecteur, aux phrases superbes qui font rêver n’importe quelle fille. Ah si les hommes pouvaient prendre un peu l’exemple sur ce genre de livres… Et Spock, je ne peux oublier de mentionner cette crème. Je veux le même !

 

En bref un livre très agréable pour un dimanche au coin du feu.

 

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon de m’avoir permis de passer un très bon moment.

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article

Jenta3 01/02/2010 18:02


Tout à fait d'accord avec tout...
:-)))


Pikachu 26/12/2009 19:39


Je suis d'accord avec toi ! L'histoire m'a bien plu, les personnages aussi...
Je n'aime pas les chiens, mais Spock sort du lot !