24 heures de la vie d'une femme - Stefan Zweig

Publié le 15 Février 2007

Le premier livre de mon challenge 2007, whaouh enfin ;-).

Quel scandale! Mme Henriette, une femme comme il faut, bonne épouse et mère de famille s'est enfuie avec un jeune français. Ca jase dans cette pension de famille de la Côte d'Azur dans laquelle cette dernière était cliente. Comment a t-elle pu s'enfuir ainsi avec un jeune homme qu'elle ne connaissait même pas?

Les personnes condamnant cette pauvre femme et celles plus tolérantes (dont notre narrateur) s'opposent alors. Le discours de celui-ci a tellement plu à Mme C., une vieille dame anglaise, qu'elle va entièrement se dévoiler à lui, sans se cacher et sans mentir.

Il y a quarante ans, elle aussi a vu sa vie chamboulée en 24h. Elle nous fait le récit de cette journée bouleversante et émouvante.

Avec son aide, on essaie ainsi de comprendre ce qui a pu arriver à Mme Henriette.

Le livre est superbement bien écrit. Les sentiments féminins sont très bien retranscrits. Une histoire de femme écrite par un homme et le résultat est une merveille.

Une passage que j'ai particulièrement apprécié (p43... LDP) :

Jamais encore je n'avais lu plus de 5 pages de description de mains, et oui que des mains. Car Mme C. est fascinée par le jeu des mains aux tables de jeu dans les casinos. Et je n'avais encore jamais apprécié une description de mains ET d'un homme pendant une dizaine de pages, sans être agacée et ennuyée. J'ai en tête "le roman de la momie" qui m'avait saoulé de descriptions mais ici c'est une farandole qui nous emporte. Cette description est captivante, excitante et sensuelle. L'homme en devient désirable alors que je n'arrivais pas à me faire une idée de son aspect. J'étais époustouflée.

Je serai également curieuse de savoir ce que donne l'adptation?

L'avis de Kalistina

L'avis de Barbabella

 

Rédigé par majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article

emma 19/01/2010 21:59


J'ai lu ce livre il y a déjà pas mal de temps et c'est très drôle mais ce passage sur les mains du joueur qui trahissent ses états d'âme a marqué tous les lecteurs.
Cette passion dévorante du jeu qu'éprouve pour son grand malheur ce jeune homme est illustrée par l'inégalable style de cet auteur.
Magnifique.
En y repensant, quelques bribes du Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde me reviennent en mémoire. Allez savoir pourquoi.


Anne 17/02/2007 15:52

J'aime tout Stefan Zweig. Il circule beaucoup d'avis sur ses livres en ce moment: c'est bien.
J'ai beaucoup aimé le livre, mais je n'ai pas vu le film.

majanissa 18/02/2007 12:26

Je pense que c'est du au challenge que Zweig circule en ce moment :-). Pas simple de trouver un auteur en Z mais celui là aucun regret.

jos du livrophile 16/02/2007 17:02

Magnifique roman, j'aime beaucoup ce portrait de femme. Et la célèbre description des mains est une étoudissante prouesse littéraire...

majanissa 18/02/2007 12:22

Ah ces fameuses mains, jamais rien vu de tel :-)

Florinette 15/02/2007 19:00

Du même auteur j'ai lu "Le joueur d'échecs" et beaucoup aimé. Celui-ci fait partie de ma LAL ! ;-)

majanissa 16/02/2007 08:52

Inversement pour moi ;-). Le joueur d'échec c'est clair qu'il va être dans mon lot d'emprunt très rapidement.

kalistina 15/02/2007 14:43

Je suis heureuse de voir que tu as aimé toi aussi! (c'était aussi le Z de mon challenge).

majanissa 15/02/2007 15:39

Oui j'ai vu çà sur le site d'auféminin :-). Et j'ai vu aussi sur le post que je n'étais pas la seule à avoir été captivée par cette description merveilleuse des mains :-)