Les hauts de Hurle Vent - Emily Bronte

Publié le 6 Novembre 2006

Je connaissais Charlotte Bronte et son "Jane Eyre", dans la famille Bronte, je demande la soeur. Moins connu mais tout de même considéré comme un classique, "les hauts de Hurle Vent" écrt par Emily Bronte a bonne critique et est assez attirant.
Mr Lockwood est le nouveau locataire de Mr Hearthcliff, maître de "Hurle Vent". Lors d'une visite, Mr Lockwood est intrigué par son propriétaire. Celui-ci est renfrogné , désagréable envers sa belle fille. Lockwood va chercher à connaître l'histoire de Hearthcliff à travers le récit de son ancienne employée, Hélène Dean.
Hearthcliff, enfant d'origine inconnue, ramené d'un voyage par Mr Earnshow, grandit avec les enfants de celui-ci; Hindley et Catherine dont il tombe amoureux.
Par confort et pour garder son rang, Catherine épouse Edgar Linton. Par dépit, Hearthcliff épouse Isabelle, la soeur d'Edgar.
On se retrouve dans le schéma de deux couples mariés se torturant à cause de l'amour non assouvie de nos deux héros.
Entre Catherine et Hearthcliff, je ne sais pas lequel est le plus méprisable. Ils sont égoistes et impitoyables. J'ai eu pitié du frère et de la soeur Linton qui ne méritaient pas de se faire berner par ces deux démons.
Puis comme si çà ne suffisait pas d'avoir gâché l'existance d'une génération, Hearthcliff s'efforce de gâcher la vie de la génération enfant. Tout çà pour sa petite vengeance perso qui lui servira à rien une fois dans sa tombe. Ainsi, après avoir supporté la niaiserie des parents, il faut se taper celle des enfants. Quelle idiote je fais de m'entêter à lire les livres jusqu'au bout.

Au niveau du récit, il est conté par Miss Dean ou Mr Lockwood. L'histoire d'amour qui a bouleversé ou choqué son temps a ( comme le dit Thom) très mal vieillie. La lecture est chiante, l'histoire pompeuse. Le récit ne mérite pas tant de développement. J'aurais pu l'apprécié plus court car la façon d'être des personnages m'amène à réagir. Je ne suis donc pas restée insensible au livre, dommage que je fusse si pressée d'en voir la fin.
Qu'on dise que ce livre est un classique me dérange quand même, je trouve que le style ne vaut pas Jane Austen qui a su me donner une agréable lecture malgré le temps qui a passé.

Rédigé par majanissa

Publié dans #roman

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

"Les hauts de Hurle-Vent" est loin d'être un roman qui m'a passionné... Je l'ai trouvé trop lent, peu crédible (pour le coup, ça se voyait vraiment qu'elle n'y connaissait rien !). Cela étant dit,
je comprends aisément pourquoi c'est l'un des romans préférés de beaucoup de personnes : au niveau de l'histoire, il a tout pour plaire !
Je viens d'ailleurs de poster ma critique sur ce roman d'Emily Brontë sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Répondre
B
Admiratrice aussi des soeurs Brontë
Répondre
D
Moi j'ai adoré! C'est d'un romantisme total, le refus du deuil, cette violence qui exprime la souffrance, Hearthcliff est privé de son grand amour irremplaçable...L'absence de Cathy est envahissante tout au long de sa vie et il idéalise son amour pour elle. J'ai adoré!J'avais quinze ans quand je l'ai lu. C'était en 1963! (sic) ceci explique peut-être cela!Je reconnais que les personnages sont de vrais héros de roman imbuvables à fréquenter dans la réalité...Mais c'est génial à lire!
Répondre
M
Ah comme quoi les goûts et les colères ;-). C'est fantastique l'élan que tu as pour le livre. Avec un commentaire comme le tien, on ne peut que lire le livre :-D. Tant mieux car même s'il ne m'a pas enchanté, d'autres comme toi ont adoré.
T
eh bien moi j'ADORE ce livre. mais pas tres sure qu'il soit tres bien traduit...:/
Majanissa : tu es tres mimi sur cette photo :)
Répondre
M
Je retenterai peut être un jour lointoin cette lecture mais le tableau assez sombre et l'ambiance noire me plaisait bien c'est l'écriture qui m'a saoulé d'où l'histoire également que je n'ai pas trouvé assez dramatique à mes yeux. Merci pour la photo ;-).
M
Comme quoi il ne faut penser que les jumelles aiment FORCEMENT les mêmes choses :-).
Lorsque je me serai inscrite à une bibliothèque ( et oui je vais le faire (damned!)), Jane Eyre sera sur ma liste d'emprunt.
Répondre