30 jours à tuer - Le premier livre crée sur Internet!

Publié le 24 Octobre 2006

"Vous êtes bien  Clara Turner, née le 17 avril 1970?".
Clara a 17 ans lorsqu'elle est condamnée à mort pour le meurtre de son professeur de violon, sous l'emprise de la drogue.
Ca fait à présent 12 ans, qu'elle est ainsi enfermée, attendant son dernier jour. Celui-ci arrive et voilà qu'on lui propose un sursie de 30 jours. 30 jours pour accomplir ses dernières volontés. 
Le livre est composé de 7 chapitres, le 1er écrit par Yann Quéfellec. S'en suivent 6 autres chapitres écrits par d'illustres inconnus qui ont tentés leur chance en proposant leurs textes et qui ont été sélectionnés pour poursuivre l'histoire :
Joëlle Ecormier, Marceline Breton, Patrick Sickerson, Christophe Tissier, Louis Olivier Dupin, Christophe Sancy.
L'histoire est prenante, un peu courte mais je pense que l'ensemble n'a pas été simple à gérer. 
J'ai apprécié le changement visible de style entre les chapitres. J'ai craint lorsque l'histoire a commencé à partir en "vrille". Elle devenait trop exagérée à mon gout pour une histoire aussi courte. C'est cependant souvent le risque dans ce genre d'exercice d'atelier écriture. 
Mais j'ai été totalement rassurée par le dernier chapitre. Non le livre ne se terminera pas n'importe comment. Christophe Sancy a redressé la situation qui était devenue bien difficile. Félicitations. 
Et je dis bravo à tous les auteurs d'un jour. Ce ne devait pas être un exercice facile mais le résultat est plutôt pas mal.

Rédigé par majanissa

Publié dans #roman

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Bonjour, j'aime la lecture et particulièrement ce type de roman. Cette histoire est très passionnante et captivante. Il y a de la réalité dans ce roman et c'est ce que j'aime le plus, car c'est vrai que la drogue peu entrainer des effets sousestimés.
Si jamais le deux venais a sortir prévenais moi S.V.P. Ou alors si vous avez des titres de roman qui on une histoire dans le même type prévenais moi sur mon blog je vous en remercie.
A bientôt.
Répondre
C
Bonjour,

Je suis tombé par hasard sur votre blog.
Merci de vos encouragements.

Quelques mots sur cette expérience passionnante.
L'exercice n'était effectivement pas facile. Une fois sélectionné on nous a demandé de corriger nos textes. Malheureusement, les délais trop court n'ont pas donné le temps à France Loisirs de les prendre en compte.

Une expérience personnelle inoubliable : notre participation au salon du livre et une interview sur France 3 ainsi que sur Europe 1.

Un seul regret : qu'il n'y ait pas eu de suite sur le plan littéraire. L'écriture me tient vraiment à coeur. J'aurais voulu poursuivre l'aventure en solo. Si Yann Queffélec me lit...

Cordialement,

Christophe Tissier
Répondre
M
Je me demandais justement ce qu'étaient devenus les auteurs "d'un livre". En tout cas, ça reste quand même une belle aventure je pense. Et je me dis que j'aurais été incapable d'y participer.
M
@Anne : En effet, c'est original. Une autre opération sur une plus grande ampleur pourrait être encore plus intéressante mais difficile à mettre en oeuvre.
@labosonic : Moi non plus je ne serai pas tenté de participer à des ateliers d'écritures mais plus par ma qualité d'écrivain trop médiocre.
Pour ce qui est du livre, c'est vrai que c'est le minimum: une histoire, un déroulement, une fin. Mais ce minimum n'est pas si mal fait, tous les auteurs ne peuvent pas en dire autant. J'ai déjà lu des livres qui se contentaient de ce minimum et qui en plus le bâclaient.
L'avantage de cet atelier écriture sur internet a été le nombre de participants donc un vaste choix. Dans un atelier normal, il n'y a pas autant de monde, pas autant de choix donc moins de choses intéressantes à mon avis.
Mais je dis bravo d'avoir organisé ce genre de choses. J'aimerais à présent une nouvelle tentative à plus grande ampleur. Bon courage à ceux qui oseront se lancer la dedans.
@So : Un petit truc, sans lire la fin du livre avec les noms et professions des auteurs, lit les chapitres et essaies d'imaginer dans quels domaines ils travaillent. C'est intéressant de voir les résultats.
Répondre
S
Ca m'a l'air intéressant, je le note... Je suis curieuse de voir ce que le mélange de différents styles dans une même histoire peut donner.
Répondre
L
Bizarrement, et pourtant je pense que l'écriture et Internet peuvent créer des choses intéressantes, c'est le genre d'initiative qui ne me tente pas du tout ...
Il m'arrive quand j'ai le temps et l'envie de jouer à des "jeux littéraires" sur le web (à plus ou moins grande échelle) et j'ai trouvé certaines expériences intéressantes (L'hôtel des blogueurs pour ne citer que lui) et d'autres beaucoup moins.

Et, franchement, ce qui me déçoit dans ce que tu exposes c'est que l'expérience de création me semble limitée à son strict minimum. Quand tu as la chance de particper à des ateliers d'écriture grandeur nature, l'attrait du "jeu" est de ne pas voir la maîtrise complète du récit et la certitude qu'à tout moment, il peut évoluer en fonction des autres rédacteurs. Evidemment l'équilibre d'une telle expérience est hasardeux, il faut éviter de pencher dans le jeu de rôle raconté et la suite de soliloques écrits mais si une bonne alchimie se crée ça devient vraiment quelque chose de spécial à faire et à lire ...
Répondre