geisha - Arthur Golden

Publié le 12 Septembre 2006

Chiyo est une petite fille vivant dans la campagne japonaise. A 7 ans, sa mère tombe malade. A 9 ans, son père les vend elle et sa soeur. Dans son malheur, Chiyo a de la chance, elle a les yeux d'un bleu-gris si saisissants et remarquables qu'elle est envoyée dans une "okiya" pour y devenir la geisha "Sayari". Sa soeur, plus commune et plus fade sera envoyée dans un bordel.
Mais au fait qu'est ce qu'une geisha?
Je vais être un peu vulgaire mais pour ce qu'en a montré la majorité du livre, c'est une sorte d'escort girl voir plus si grosses sommes d'argent en jeu. Oui bien sur, il y a les kimonos, les coiffures, les danses, la musique, la cérémonie du thé, mais leurs descriptions manquent largement de prestance à mon goût rabaissant le rôle de la geisha à une simple serveuse de saké. Ce qui étaient à l'origine pour moi des démonstrations magnifiques apparaissent ici comme des expositions de chairs féminines, éduquées et formées à exciter les hommes.
Je ne voyais pas trop ce que voulait dire Alain dans ses commentaires sur "Stupeurs et tremblements" et maintenant je comprends mieux. Mais était ce que je voulais avoir comme image de la geisha? Non, je préfère l'image bien occidentale de fascination et de mythe plutôt que la vision que j'ai retiré du livre. Mon impression s'est trouvé à l'apogée avec les traditions du "mizuage" et des "danas". Oui bien sur il fallait en parler, çà fait parti du métier, fallait t-il insister dessus au détriment du côté artistique (cf la cérémonie du thé non décrite car soi disant suffisamment explorée dans d'autres livres. Soit alors, je lirai d'autres livres sur le thème de la geisha et ne retiendrait pas celui-ci).
Pour moi, j'espère que mon avis changera avec d'autres lectures (notamment mémoire d'une geisha de Inoue Yuki), la geisha est donc une fille de joie de luxe.Le but du livre était-il là? Où est donc passé la magie des danses, chants et musique des geishas? Et la cérémonie du thé? On les effleure souvent mais jamais en profondeur. La geisha a perdu, dans ce livre, de cette poésie, délicatesse qu'elle avait à mes yeux.
Peut être le but du livre était de nous montrer à nous occidentaux le côté femme objet de la geisha mais je me rends compte à présent que ce n'est pas çà que je voulais voir en elle. J'attendais le sophistiqué, le cérémonieux, la finesse et la poésie.
Du côté de l'écriture, l'histoire est écrite sous la forme d'un récit souvenir d'une ancienne geisha et elle se lit très bien. J'ai trouvé qu'il y avait cependant quelques longueurs qui auraient pu être évitées. Mais l'histoire de Sayuri est passionnante. Le livre est documenté et très intéressant sur la connaissance de la société japonaise.
Le point que j'ai adoré cependant dans le livre est la description des kimonos. Elles m'ont fait rêver et si le reste avait également su me faire rêver  le livre aurait été une merveille à mes yeux.

post sur ce livre sur le site aufeminin : ici
post sur ce livre sur le site supertoinette : ici 


Rédigé par majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article

Mademoiselle+Swann 30/04/2009 08:51

Je l'ai lu il y a très très longtemps, si longtemps que je pense le relire prochainement! J'en garde un excellent souvenir!

Majanissa 10/05/2009 08:44


J'ai quand même nettement préféré le film. Je l'ai trouvé plus magique.


hydromiel 14/12/2006 13:37

J'ai vraiment adoré ce livre. Il est vrai qu'il nous présente l'univers des Geisha avec bien plus d'enluminures que ne le fais Mineko dans son livre. Les deux m'ont beaucoup plu et j'ai trouvé le film vraiment très beau

majanissa 14/12/2006 15:00

Ah je n'ai pas encore regardé le film je manque trop de temps :-(.Le livre de Mineko me fait très envie également.

majanissa 27/09/2006 17:54

Je suis contente de voir que certaines personnes ont eu du mal avec le livre. Tant d'avis sont élogieux. Et je suppose que les avis moins sympas n'osent pas s'exprimer car inverses à la tendance générale. Mais je suis ravie que tu oses dire qu'il t'a ennuyé :-). Ca fait du bien d'avoir des opinions de tout côté.

Lilly 27/09/2006 15:44

J'ai essayé de lire ce livre cet été, je n'ai pas pu. Pourtant, je dévore presque n'importe quoi, et encore plus l'été. Je n'aime pas le style de Golden, je n'ai pas du tout accroché, je m'ennuyais au bout de quelques pages à chaque fois. Je tenterai le film, peut être, mais j'ai beau détester faire ça, le livre, j'ai laissé tomber.

majanissa 21/09/2006 13:43

Je suis bien tentée par le film, au moins pour essayer de trouver cette magie des décors, gestes ect... Magie qui m'a manquée dans le livre.