Northanger Abbey - Jane Austen

Publié le 5 Août 2009

Catherine est une jeune fille commune. Elle n'est pas époustouflante, n'est pas faite pour être une femme d'intérieur impeccable, n'est pas bonne courturière, ne s'intéresse pas à ce qui pourrait faire d'elle une épouse irréprochable selon les critères de l'époque.
Après l'adolescence, les mutations de la puberté aidant, elle devient une belle jeune femme.
Lors d'un séjour à Bath avec les Allen, les voisins de ses parents à Fullerton, elle rencontre Mr Tilney dont elle tombe amoureuse et il a envers elle une affection certaine.

Dans le bon style Jane Austen, on a une histoire d'amour contrariée par des circonstances fâcheuses. Tout d'abord un prétendant éconduit vexé, une certaine timidité de la part de nos deux protagonistes, une bienscéance à respecter et un Tilney père pas toujours très commode.
L'histoire est mignonnette. C'est ce que je recherchais. Mon fantasme Mark Darcy était réapparu après le visionnage de Bridget Jones, je voulais retrouver le style d'écriture de l'auteur d'Orgueil et Préjugés.

Il y a cependant une petite chose qui m'a dérangé. Catherine est présentée dans les premières pages comme un vilain petit canard et une fois à Bath elle est l'une des plus jolies filles de la pump room. Il y a eu un contraste dérangeant entre l'idée que je m'étais faite de notre héroine et la manière dont elle était courtisée par Mr Tilney qui est décrit comme un beau jeune homme.
Est ce que mon imagination a à ce point exagéré la descripton faite?



les avis de :
Hydromielle
Emjy
Neph

Rédigé par Majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article

totorosreviews 01/09/2015 14:07

je n'ai pas été sensible à l'humour qui est visiblement présent... je suis contente d'avoir lu du Jane Austen mais je n'ai pas été particulièrement emballée par cette lecture!

Majanissa 01/09/2015 14:29

L'humour est surtout dans les lectures de Catherine et dans son imagination très fertile. Ann Radcliffe et son Udolphe était très populaire à l'époque de Jane Austen et c'est ce que lit Catherine. Mais l'auteur se moque justement de ce genre de lectures et le ressenti de Catherine est particulièrement exagéré lors de ses lectures. Son imagination a d'ailleurs tendance à empiéter sur le réel la mettant dans des situations bien gênantes.

Karine :) 07/08/2009 02:25

C'est le seul Austen que je n'ai pas lu! Il me tarde de le faire par contre... je le garde pour plus tard!

Majanissa 10/08/2009 15:41


Le seul que tu n'aies pas lu!! Mon dieu, il me reste bien du chemin!