Tout le monde fait l'amour - Pascale Clark

Publié le 11 Mai 2006

Tout le monde fait l'amour! Mais pas Clara. Elle a un blocage face à l'acte sexuel. A 29 ans, elle est toujours vierge et ce n'est pas près de s'arranger. Elle a deux amies : Maud la collectionneuse qui câche également une pénible expérience et Gertrude la délurée, un peu à côté de la plaque.

Tout d'abord le titre : Tout le monde fait l'amour. Là je me suis posée la question, l'amour au sens sexuel ou sentimental? En lisant le résumé, je me dis que c'est peut être un livre à la Bridget Jones. Mais non, c'en est tout autre. Au début, j'ai eu du mal à cerner l'héroïne Clara. Adolescente ou jeune Adulte? Quelle voie, quel métier? Le résumé dit qu'elle est mal dans sa peau. Comment est-elle physiquement? Pourquoi est-elle mal dans sa peau? Et ces deux amies? Autant de flou à leur propos sauf que l'une est moche mais s'y croit totalement (Gertrude) et l'autre mignonne et collectionneuse (Maud).
Grâce à Gertrude, on touche un point sensible qui donne matière à reflexion : la vérité est-elle toujours bonne à dire? Gertrude vit quelque peu d'illusions et ses deux amies aimeraient lui dire ce qu'elles en pensent vraiment, par protection pour la mettre en garde. Mais elle semble si heureuse. Faut-il alors lui dire la vérité? D'où l'interrogation, l'omission ne vaut-elle pas mieux que la vérité dans certains cas?
Ensuite, au niveau de Clara, on sent qu'elle est hantée par un garçon qu'elle a connu, mais qui est-il et que s'est-il passé? On en apprend davantage au fur et à mesure mais sans plus. Ce point aurait pu être développé pour expliquer davantage le blocage de Clara.
Puis l'héroïne se décide enfin à voir une sexologue et là je la trouve de plus en plus pénible, chieuse et agaçante. Elle est désagréable et çà n'avance pas. Elle va voir de son plein gré une professionnelle pour l'aider mais elle se braque face à elle. On a un peu l'impression que c'est une perte de temps.
A côté de cela, Gertrude se retrouve enceinte d'un homme aux penchants plus homosexuels qu'hétérosexuels. On se dit que décidément dans la "loose", elles se sont bien trouvées. Et là horreur !! Je revois un peu mon tableau amoureux d'il y a environ 6 ans. Pas de copain, des amies dans le même cas que moi. Voilà peut être la raison de mon agacement face à Clara et ses amies, car elles sont pleines de vérité, que l'on s'y retrouve un peu.
Mon livre a été acheté d'occasion de la part d'une mère à sa fille qui a écrit une dédicace des plus pessimistes. La mère comme la fille (qui a souligné des passages du texte) semble avoir des soucis à trouver l'amour et le conserver mais franchement, je ne pense pas que ce soit le livre idéal dans ces cas là. On termine le livre d'une façon pénible. J'espérai quelque chose de plus abouti. Donc évitez d'offrir ce livre à une personnage en mal d'amour ;-). Mais en tout cas, j'ai bien apprécié retrouver au travers des personnages de Clara, Maud et Gertrude, les facettes par lesquelles j'ai pu passer dans ma recherche de l'amour.

Rédigé par majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article