Orfenor - Natalène - Myrielle Marc

Publié le 5 Avril 2006

Le livre débute sur le tableau d'une famille.  Tristan est le fils d'Agnès, fille de Contorose. Natalène, fille d'Anne, soeur jumelle d'Agnès et d'un forain, le copte qui revient chercher sa fille à Blajan pour quelques mois, une fois dans l'année. Phillippe, Xavier, Marion et Chantal, enfants de Marie et Alban, fils de Blanche, soeur de Contorose. Anne est morte et Agnès s'est enfuie avec Alban. Contorose lui, gère sa petite tribu du mieux qu'il peut. Les personnages, le décor et la situation sont plantés. L'histoire va ainsi se tisser autour de ces personnages.

Natalène est celle qui ressèle le plus de secrets : ses bandages, ses marques, sa peur. Au fur et à mesure de la narration, le copte la garde de plus en plus longtemps avec lui dans les camps. Le reste du temps, elle vit à Blajan. Mais chacun des retours devient de plus en plus chaotique, Natalène change physiquement et mentalement. Une angoisse est ancrée en elle, qu'il faut exorciser à chacun de ses retours. Ses départs en deviennent alors de plus en plus pénibles également.

Le début du récit est assez chaud et je l'ai trouvé vraiment très fleur bleue mais l'histoire prend forme lorsque Natalène a 15 ans et qu'elle revient du séjour de son père complètement changée. On commence à en apprendre davantage sur elle, ses blessures. C'en devient une désolation. On aurait envie de la prendre dans nos bras en lui répétant :"Ma pauvre petite." Mais Natalène est plus forte que çà, elle ne se laisse pas appitoyer sur son sort ainsi, est ce la bonne solution? Ne faut-il pas parfois se laisser bercer, se laisser consoler? En tout cas, elle est forte, elle a du caractère, elle est adorable mais on a mal pour elle et on se dit à nous même parfois : "Craque, mais craque, tu verras, çà fait du bien".

L'histoire met en scène de nombreux personnages et il n'est pas forcément évident de se souvenir qui est qui, mais une fois pris dans le tourbillon, çà coule tout seul. Nous sommes presque des voyeurs de ces scènes familiales ou plutôt un ami de longue date qui suit les aventures des Blajan de près. Ce qui est appréciable dans ce livre est la multiplicité des caractères. Il y a une grande diversité de profils dans les personnages, ce qui nous aide beaucoup à mettre chacun à sa place. Je n'avais jamais lu un livre décrivant des caractères si différents. Entre un sadomaso (Phillippe), une timide cachant bien ses sentiments (Marion), un garçon calme, posé mais pourtant passionné (Tristan), le mentor (Contorose), les saintes nitouches (les tantes), les dépravés (Sophie, Caroline), le faible (Xavier), la reconvertie (Chantal). Mais le caractère le plus complexe reste celui de Natalène. Elle a une double facette, à Blajan c'est Natou, en bohémienne c'est Vanina. Elle est intelligente, gaie d'un côté, sale, sauvageonne et manouche de l'autre. J'ai souvent eu du mal à comprendre son attirance ou attraction pour son clan de manouche mais c'est une partie d'elle.

Tristan reste tout de même mon préféré. Il est totalement dévoué à Natalène, toujours prêt à la prendre en charge, l'aider, la laisser souffler. Tristan me semble parfois comme sortant d'un rêve, l'homme attentif, calme, gaie, gentil, drôle que l'on aurait toute aimé rencontrer.

Côté structure du livre, la narration n'est pas traditionnelle. Parfois, l'auteur nous présente les situations ou personnages en nous disant ce qui va leur arriver dans leur futur. On se dit que ce n'est pas juste, çà nous coupe le suspense et en fait, quelques pages plus tard, le contraire se passe. Ce qui arrive cloche avec ce qui a été dit précédemment. On se demande alors ce qui a pu arriver à nos personnages pour avoir le futur qui nous a été dévoilé. Au fur et à mesure, les pièces du puzzle se mettent en place mais plus on avance et plus le puzzle s'étend. Une pièce en plus amène une histoire encore plus riche et dense.

Ainsi va la narration de l'histoire de Tristan et Natalène entre départs et retours de celle-ci et à savoir dans quelle état il l'a retrouvera.
De plus, les révélations faîtes sur certains personnages ont amené un tel suspense qu'il m'était indispensable de commencer immédiatement le tome 2 de la série Orfenor. A bientôt donc pour la suite.

Pour en savoir plus sur Myrielle Marc : ici

Rédigé par majanissa

Publié dans #saga

Repost 0
Commenter cet article