Le bal des louves la chambre maudite - Mireille Calmel

Publié le 6 Février 2006

Le jour de ses noces avec Benoît, Isabeau est violée par le seigneur des terres. Benoît est pendu et Isabeau jetée nue aux loups après son calvaire.
Isabeau est reccueillie par la meute et met au monde une fille, Loraline. Au fil des années, Isabeau n'a de cesse de mettre au point sa vengence, pour cela, elle va se servir de sa fille.

Tout au fil du récit, on a deux versions de cette vengence, celle de Loraline et celle de sa tante Alberti. Le résultat est le même évidemment mais les doutes sur le déroulement des actions apportent des doutes sur les sentiments qu'éprouvent les personnages les uns envers les autres, ce qui m'a amené à considérer parfois les victimes comme des bourreaux. J'ai eu à la lecture du livre, des sentiments assez mitigés envers les personnages.

D'un côté, Loraline se fait utiliser par sa mère pour sa vengence alors que celle-ci n'a rien à voir dans cette histoire. Elle n'est que le fruit de la sauvagerie d'un seigneur, elle a le droit à une vie normale et d'être aimée. Ce côté m'a pas mal révolté et malgré la pitié que j'avais ressenti pour Isabeau, elle m'a aspiré à un moment un certain dédain.
D'un autre côté, on a Alberti rejetant tous les méfaits sur sa nièce alors qu'elle même a sa responsabilité. on sait bien que c'est stratégique mais elle joue bien le jeu de la petite innocente qui n'a rien à voir dans les histoires de vengence de sa soeur.
En bref, un livre qui m'a embrouillée dans mes sentiments envers les personnages. J'ai bien aimé cette façon de passer de la victime effrayée à la femme renaissante et mordante. Les personnages ne jouent pas les victimes tout au long du livre, c'est appréciable. Les femmes savent prendre du poil de la bête, j'ai aimé cette façon d'être.

Cependant, on se demande à un moment, le pourquoi d'un tel acharnement à se venger alors que toutes ont retrouvé le bonheur. On se dit qu'elles auraient pu se contenter de ce qu'elles avaient, tout se serait alors terminé. Sans vengence mais avec l'amour. Mais non, nos héroïnes ont choisi le chemin de la vengence. En route donc vers le tome 2.

Le livre est très prenant, l'écriture est simple et facile. Un bon moment passé en compagnie de ces personnages.

lien vers le site de Mireille calmel : Mireille Calmel

Rédigé par majanissa

Publié dans #saga

Repost 0
Commenter cet article

majanissa 03/10/2006 08:49

Whaouh tu es plus courageuse que moi, je stagne en ce moment, je n'avance pas dans mes lectures.

Lilly 02/10/2006 22:23

Si, ce week end j'ai dévoré "Lorna Doone". L'histoire est moins bien que ce que je pensais, et pourtant, je n'ai pas réussi à m'arrêter. Je l'ai fini samedi soir (je l'avais commencé vendredi), alors qu'il fait plus de 400 pages.

majanissa 02/10/2006 18:27

J'aime l'écriture de Mireille Calmel c'est pourquoi j'ai continué. Ici l'histoire aurait pu se terminer plus tôt, çà n'aurait dérangé mais sa façon d'écrire m'a poussé à continuer.
Tu n'as jamais eu çà avec certains livres? L'histoire t'embête au bout d'un moment mais l'écriture t'amène à continuer.
J'ai ce problème avec VCA également.

Lilly 02/10/2006 17:05

J'ai ce livre dans ma PAL depuis plus d'un an, je l'avais commencé, mais j'ai laissé tomber pour une proposition plus alléchante. Ton analyse ne me donne pas très envie de continuer, et confirme ma première impression de ce livre, mais tu as l'air de ne pas trop mal avoir apprécié ce livre finaelment, puisque tu as lu la suite et le "Lit d'Aliénor".