Da vinci code - Dan Brown

Publié le 5 Janvier 2006

L'histoire est bien, l'écriture difficile, l'enquête intéressante. Mais il est difficile de ne pas chercher à savoir où est le vrai du faux dans ce livre, par conséquent soit on le lit comme un roman normal et çà passe, soit on est curieux de connaître un semblant de vérités et alors la le livre devient franchement lourd. Mais bon, c'est quand même un bon livre à suspense.

Rédigé par majanissa

Publié dans #policier

Repost 0
Commenter cet article

Saraby 04/08/2009 23:31

C'est vrai que je n'ai lu ce roman que récemment; mais je trouve qu'il est facile à lire et il se laisse lire si on ne s'intéresse qu'au roman sans tenir compte des informations historiques. Cependant à la fin de la lecture , on se pose des questions sur la véracité de toutes les informations.

Majanissa 05/08/2009 09:31


Quand on voit ses autres sorties depuis, je trouve qu'il y a de l'abus. Cet auteur profite de la vague Da Vinci Code pour refourguer ses bides antérieurs.


MichÚle 13/11/2006 18:39

Ouh là, t'expliquer la méthode, ça risque de prendre du temps. Si je te disais, essayer de comprendre de quoi ça parle avant de traduire. Ca semble évident, mais certaines "traductions", ce n'est pas toujours le cas !
Je viens de terminer un petit projet HP, sinon je travaille surtout pour un grand éditeur de logiciels de PAO.

MichÚle 13/11/2006 16:44

En fait, à l'ESIT, nous apprenons une méthode de travail applicable à tous les domaines : recherche, repérage, traduction... Par la suite, c'est au traducteur de se spécialiser. En général, les traducteurs reçoivent une formation sur le produit qu'ils traduisent. Je dis bien en général, car certains donneurs d'ouvrage pensent que la traduction consiste à remplacer un mot par un autre.

majanissa 13/11/2006 17:52

Tu pourrais m'expliquer les grandes lignes de la méthode, c'est intéressant. Pour les ouvrages au mot à mot, c'est vrai que çà existe et çà donne parfois des choses assez comiques mais après les critiques sont vraiment mauvaises et l'édition se fait vite griller. J'ai souvent le cas lorsque je cherche des ouvrages. Tu travailles sur quoi en ce moment?

MichÚle 10/11/2006 18:54

Oui, c'est sûr. Au moins, ils font de réels efforts pour leurs produits. Mais à cause des volumes, je suppose qu'ils font appel à plusieurs prestataires, avec des niveaux de qualité différents.

Pour mon parcours, en fait, ça dépend des gens. Moi, je savais que je voulais être traductrice. J'ai trouvé mon premier poste dans l'informatique (IBM). Et j'ai continué dans ce domaine. Donc, la formation technique était plutôt une spécialisation : je ne programme pas du tout, mais je suis des formations plus techniques pour me tenir au courant de ce qui se passe dans le domaine et pour mieux comprendre ce que je traduis.

majanissa 13/11/2006 09:15

Je me demandais en fait comment tu arrivais à traduire sans pratiquer. Mais même avec des formations techniques çà ne doit pas toujours être évident car les textes sont quand même super techniques et tout mot n'est pas forcément à traduire. En tout cas, chapeau.

majanissa 10/11/2006 17:59

D'un côté, je ne vois pas trop pourquoi ils feraient des efforts, ils ont le monopole ;-).
Tu as un parcours qui n'est pas habituel. D'habitude on commence par la formation technique non? Et tu programmes ou uniquement la traduction? En tout cas, tu ne dois pas chômé sans doute, avec tous les ouvrages qui sortent et tous les sites techniques à rendre accessibles.