Ce père que j'aimais malgré tout - Frank Ribault

Publié le 5 Janvier 2006

C'est un livre très facile à lire, pas plus de 3 heures pour le finir. Donc idéal pour une soirée tranquille. L'auteur nous évoque son enfance auprès d'un père impossible à vivre. Le plus gros défaut est la construction des phrases. Souvent elles ne comportent pas plus de 6 ou 7 mots, ça rend la lecture très hachée. Mais pour un adolescent, ça convient parfaitement.

Rédigé par majanissa

Publié dans #témoignage

Repost 0
Commenter cet article