La fille du capitaine - Pouchkine

Publié le 5 Janvier 2006


Présentation de l'éditeur
Nous sommes en 1773: en route pour un fortin perdu au milieu de la steppe, où il doit faire ses premières armes d'officier, Piotr Griniov voit surgir de la tempête de neige un vagabond dans lequel il reconnaîtra bientôt l'usurpateur Pougatchov. Les aventures alors s'enchaînent. Dans ce premier roman qui est l'un de ses derniers chefs-d'œuvre, et qui ouvre l'âge d'or de la prose russe du XIXe siècle, Pouchkine a réussi à camper, à travers un roman d'amour à l'ancienne mode, un tableau plein de saveur de la société russe de la fin du XVIIIe siècle, et surtout à mettre en scène une relation paradoxale, mais symbolique, entre un représentant de l'élite européanisée de la nouvelle Russie et un homme du peuple incarnant l'élément national turbulent dont il est, bon gré mal gré, l'héritier.

Dans un autre style que la dame de pique, ce livre est très agréable à lire. Parfait pour un petit dimanche au coin du feu.

Rédigé par majanissa

Publié dans #jeunesse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

1 vrai lecteur 31/01/2007 09:38

ce livre est nul autant par le sénario que par le fond du livre
excusé moi pour ceci mais c 1 gross techi !!!!

majanissa 31/01/2007 14:48

Ah j'avais pourtant dit que je supprimerai les messages écrits comme les tiens mais j'aime bien ce que tu dis.
Tu dis que ce livre est nul par la scénario, peux tu développer? Par le fond également? Qu'est ce que le fond de ce livre pour toi?
Techi??? Un peu de réflexion de ma part et là j'ai un gros cassage qui te pend au nez parce que je ne suis pas en état de réfléchir en ce moment ;-). Je pense à du verlant çà fait chite, je pense donc à "merde" en anglais, qui au passage s'écrit "shit".
Ma question donc : Quels sont les vraies références pour toi "vrai lecteur".
PS : Ton commentaire est pas mal sur le fond, une vrai "techi" sur la forme.