La forêt des tournesols Torey Hayden

Publié le 4 Janvier 2006

C'est le seul livre qui ne parle pas des enfants de Torey Hayden. C'est l'histoire d'une femme ayant subi la vie dans un bordel allemand et qui est hantée par le souvenir de ses garçons qu'elle a eu là bas, un qu'elle a tuée mais l'autre qui a survécu. De nombreuses années plus tard elle tente de survivre avec sa famille, ses filles.

Le site officiel de Torey Hayden :  http://www.torey-hayden.com/french/


Rédigé par majanissa

Publié dans #roman

Repost 0
Commenter cet article

candy 26/04/2008 23:26

J'adore cette auteure. J'avoue que j'ai lu ce livre avec beaucoup de curiosité et que je me demande dans quelle mesure il est (ou non) autobiographique.
En tout cas, je l'ai trouvé très intéressant à bien des points de vue :
- Comme toujours, les personnages deviennent vite attachants mais le portrait psychologique des différents protagonistes est révélé ici par petites touches, sans observation 'clinique'.
- On comprend de manière très pregnante que les ravages de la guerre, et les séquelles laissées par les nazis sur leurs victimes, n'ont pas seulement concernées les millions de personnes tuées dans les camps de la mort, mais ont pareillement affecté les civils, des allemands (les femmes du Lebensborn étaient sélectionnées pour leur patrimoine génétique jugé conforme aux critères aryens) pendant et longtemps après la guerre.
Dans un cadre professionnel, j'ai lu des comptes rendus sur l'état psychologique déplorables des enfants nés dans les Lebensborn : ceux qui n'avaient pas la chance de grandir auprès de leurs mères biologiques, étaient dans la plupart des cas élevés sans tendresse, sans stimuli et adoptaient très vite des comportements autistiques qui retardaient, voire compromettaient irrémédiablement leurs chances de développement intellectuel, physique et d'intégration sociale...
La tragique histoire du petit Klaus ne m'en a paru que plus poignante...

J'ai beaucoup aimé ce livre, même si le dénouement est beaucoup trop prévisible, mais après tout, ce qui importe ce n'est pas tant de connaître la destination, que de savoir comment on s'y rend.

Merci Majanissa pour ce blog littéraire :-)

Majanissa 29/04/2008 17:48


En tout cas ce livre est vraiment un OVNI dans la bibliographie de Torey Hayden mais quel livre! Il vaut bien de nombreux ouvrages sur les bordels pendant la seconde guerre mondiale et les
traumatismes qu'ils peuvent créer.