Les grandes affaires criminelles des Côtes D'armor - Danièle Vaudrey

Publié le 3 Août 2007

Offert par mes parents à mon anniversaire, ce livre promettait beaucoup. Comment ça nous avons des fripouilles, des brutes, des meurtriers dans ma mignonne petite région qui semble quand même moins barbare que Paris... Et bien je me trompe nous avons notre lot de méchants petits canards dans la marre. Entre le vampire du clocher, le monstre de la lande, les tueurs de saint sacrement, le Noël sanglant de deux innocents ou l'abominable crime de Bégard, les titres des différentes nouvelles composant ce livre promettaient. 
Je m'attendais à une atmosphère étouffante digne de Bellemare, à des affaires vraiment frappantes. Non les costarmoricains ne sont pas les petits paysans calmes qu'ils semblent être. Et puis grosse déception. Rien de très prenant en fin de compte. Des affaires dignes de n'importe quelle partie du monde : infanticide, fraticide, meurtre avec vol. Oui les crimes sont terribles mais ce n'est quand même ceux qui sortent du lot. Ce n'est pas comme Londres et son Jack, le gévaudan et sa bête.  J'ai été super déçue. Je ne retrouve pas les lieux car il n'y a aucune description. Ce n'est pas le petit frisson que j'ai avec le maitre de l'angoisse : bellemare! Ca faisait un moment que je n'avais pas fait ma curieuse avec ce genre de livres et là je me suis trouvée un peu pathétique avec celui-ci. Tant pis, au suivant ;-)

Fermer


Dans la même collection, il y a les grandes affaires criminelles de Savoie, Touraine, du Nord, du Loir et CHer, Tarn, Val de Marne, vaucluse, Creuse, Eure et Loire, Alsace, Auvergne, Ile et Vilaine, Aveyron, Gascogne, Gironde, Loire, Lozère, Meuse, Seine Maritime : http://www.deboree.com/les-grandes-affaires-criminelles_c7_p1.html

Rédigé par Majanissa

Publié dans #témoignage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Etonnante votre réaction. "On a les crimes qu'on mérite", dit-on.... Le frison pour vous c'est le style du récit ou la cruauté des faits??
Répondre
M

Le frisson est dans le style du récit. Bellemare choisit des histoires très peu banales et en fait des récits tellement haletants. Il rend des histoires vraies digne de scénarii de cinéma dans
lesquels on veut en prendre plein la vue.
Ensuite, le frisson n'est pas dans la cruauté des faits mais plus la boule qui apparait à la lecture de tels récits. Récits qui pour donner tout son effet a besoin de quelques artifices au niveau
de l'écriture. C'est casiment pouvoir se dire : "c'est monstrueux et pourtant c'est du vrai" et pouvoir se rassurer en se disant, "je ne pourrai jamais faire ça donc je ne suis pas un monstre".
Alors que les crimes relatés dans le livre sont si anodins et racontés en toute simplicité sans gonflage que ça peut toucher n'importe qui. Et ce sont d'ailleurs encore des histoires que l'on voit
fréquemment dans les journaux.
Et j'aime votre phrase : "on a les crimes qu'on mérite". D'où ma question envers moi : "qu'est ce que je mérite moi". Ceux du livre peuvent m'arriver, on ne sait jamais après tout. Un crime de
Bellemare c'est déjà beaucoup beaucoup moins possible ;)

Je recherchais un style "contes et légendes" que style article de journaux du Trégor :).

Par contre, pourriez vous me donner les autres titres de votre bibliographie, je n'ai pas trouvé beaucoup d'informations.


A
C'est vrai que j'ai de bons souvenirs avec les "Bellemare"...copiés mais pas égalés apparemment!
Répondre
M
oui c'est clair et j'ai en tête sa voix lorsqu'il racontait ses histoires à la radio le dimanche ou samedi matin. Inoubliable!