Trilogie des gemmes – Kerstin Gier

Publié le 8 Mars 2016

Trilogie des gemmes – Kerstin Gier

Tome 1 - Rouge Rubis

Gwen Shepard est une ado vivant avec sa mère, sa sœur et son frère dans la grande demeure familiale de Londres avec son aieule, sa cousine et sa tante. Elle descend de la famille Montrose, porteuse du gène des voyageurs dans le temps. Sa cousine est destinée à être la douzième et dernière voyageuse et entrainée dans cette perspective. Cependant, à la surprise générale, c’est Gwendolyn qui ellapse et subit des sauts temporels. Le temple doit s’adapter avec la nouvelle donne et les adeptes du comte Saint Germain vont devoir se contenter de cette jeune fille novice. Gidéon, son compagnon de saut devra également faire avec.

Tome 2 – Bleu Saphir

Lucy et Paul, le précédent duo de voyageurs avait volé le chronographe permettant de contrôler les sauts temporels. Pour quelle raison veulent-ils empêcher de refermer le cercle ? Gwen est maintenue à l’écart par les veilleurs du temps, contrôlés par le comte Saint Germain depuis le 18è siècle. Gwendolyn se pose des questions sur le bien fondé de sa mission. On lui cache trop de choses et notamment le fameux secret qui doit être révélé à la fermeture du cercle. En qui Gwen peut-elle faire confiance pour l’éclairer ? Certainement pas Gidéon qui semble jouer avec ses sentiments.

Tome 3 – Vert Emeraude

Convaincue qu’il ne faut pas refermer le cercle, Gwendolyn conspire contre les veilleurs pour empêcher la prophétie de s’accomplir. Persuadée que le comte Saint Germain les mène en bateau et avec l’aide de Lucy, Paul et son grand père, elle va tenter de déjouer les plans du comte. Pourra-t-elle compter sur Gidéon dans cette mission clandestine ?

A l’origine, j’avais vu une pub à la télévision pour un film qui me rappelait une histoire que j’avais en livre mais que je n’avais jamais lu. Je n’ai toujours pas vu le film mais j’ai englouti les livres.

Je suis toujours un peu frileuse avec les histoires de voyage dans le temps. Souvent, les auteurs tentent de rester dans un déroulement plausible, qui se tient, mais ça capote toujours et l’histoire devient complètement impossible, erronée, casse-tête et l’effet est foiré.

Cette série n’échappe pas à la règle. Gwendolyn agit sur le passé ce qui rend son présent et passé proche impossibles. Ca gâche un peu l’ensemble mais c’est toujours la conséquence des jeux avec le temps. Heureusement l’histoire épatante du cercle, des gènes de voyageur dans le temps, de la mission ont sauvé ma lecture et m’ont fait dépasser les incohérences dans le déroulement.

En dehors de ces défauts de cohérence entre lointain et proche passé modifiés sans impact sur le présent , l’histoire était agréable à lire. J’ai apprécié Gwendolyn malgré son côté ado naive, un peu nuche, très girly, en mode chamallow devant Gidéon. Mais c’est qu’elle a quand même du caractère la gamine et j’aime ça. Elle se rebelle et est étonnante. J’ai souri grâce à son don de voir les esprits et j’ai adoré le personnage de Xemerius, le démon gargouille.

La relation entre Gwendolyn et Gidéon est mignonne. Ils sont agréables ces deux là. J’ai beaucoup apprécié être plongée dans le dix-huitième siècle aves ses robes, ses bals, danses, bienséance avec James. J’aurai rêvé pouvoir participer à un bal de cette époque avec la robe adaptée. Quelle fille n’a pas un jour rêvé de parader au bal des débutantes.

En bref, une série que j’ai dévoré, elle a défilé à toute vitesse. Cela fait du bien de se retrouver aussi emportée.

Rédigé par Majanissa

Repost 0
Commenter cet article