Les Frères amish - Marie KUHLMANN

Publié le 25 Novembre 2014

Les Frères amish -  Marie KUHLMANN

Dix septième siècle, période de persécutions pour les non catholiques depuis la réforme. Nous sommes en Suisse, Frena est une petite fille lorsque Schweizer arrête ses parents anabaptistes, le prédicateur Niklaus Hartig et sa femme. Frena est recueillie par Christ Grieber, anabaptiste également. Afin de sauver ces concitoyens, le bourgeois et homme de pouvoir Beat Fischer, propose de faire émigrer les anabaptistes consentants vers des terres moins hostiles en Alsace avec l’aide de Schweizer. Une communauté s’y forme sous la responsabilité de Jacob Amman qui évoluera vers les Amish.

C’est long, c’est lent, ça traine. Je ne lis que quelques pages par jour car je m’ennuie. Est-ce que ça en fait une lecture désagréable ? Non, pas vraiment, c’est long c’est tout. Il y a des livres comme ça, que l’on ne dévore pas mais que l’on peut tout de même apprécier lire. Les personnages sont agréables et sympathiques. Ils sont simples, humbles, le caractère propre aux Amish mais forcément il ne se passe pas grand-chose et l’histoire traine. Le récit prend beaucoup de longueurs par manque de mouvement. Sans doute aurait-il fallu épurer un peu et proposer une chronologie plus rapide. Il y a de la redondance sur les relations entre les personnages, sur les traditions, le pourquoi du comment. Epurer ! C’est le terme qui me revient quand je lis ce livre.

En prenant mon temps, je suis quasiment sure qu’il aurait pu me laisser un souvenir agréable mais voilà, le temps je ne l’ai pas. Ayant reçu le livre en partenariat, j’ai un délai pour lire les livres, délai que j’ai largement dépasser et les mails de relance pour que je ponde mon article m’amène à rédiger cette note sur un livre que je vais considérer comme étant abandonné. Si j’avais fini le livre, peut-être que mon sentiment aurait plus clément. Aujourd’hui, mon impression est négative. Je m’ennuie, je me traine, je n’ai pas fini le livre (le finirai-je ?) et j’ai un sentiment d’inachevé. C’est dommage, je pense que j’aurais pu être plus positive si j’avais eu le temps d’arriver jusqu’au bout de l’œuvre. Je voulais vraiment retrouver l’ambiance de la communauté Amish que j’avais eu l’occasion de connaitre. Le pourquoi de leurs traditions et de leur façon de vivre. Le récit de leur arrivée aux Etats-Unis, pourquoi, comment ? Je voulais tant connaitre d’eux. Je reste sur ma faim.

Rédigé par Majanissa

Repost 0
Commenter cet article