Susan Hopper – tome 1 – Le parfum perdu – Anne Plichota et Cendrine Wolf

Publié le 1 Octobre 2014

Susan Hopper – tome 1 – Le parfum perdu – Anne Plichota et Cendrine Wolf

Susan Prescott a perdu ses parents le 12 décembre de l’année des ces 3 ans dans un incendie dont elle est la seule rescapée. Depuis, elle est ballotée d’une famille d’accueil à une autre jusqu’à ce qu’elle choisisse les Hopper pour l’adopter. Elle est irrémédiablement attirée par le parfum de Mme Hopper et compte bien aller vivre avec eux. Elle se sent bien dans le manoir écossais de Tornshill grâce à Elliot, enfant lune de son âge. Il porte une carapace pour le protéger de la lumière extérieure, Susan porte sa carapace en interne pour se protéger du monde extérieur. Ils se ressemblent et sont rapidement très proche.

Mais des évènements perturbent sa nouvelle vie. Ses rêves la conduisent dans un cimetière où les morts prennent vie. La malédiction qui pèse sur elle prend toute son ampleur. Son arrivée à Tornshill ne serait finalement pas un hasard. Elle était destinée à revenir.

J’avais adoré la série Oksa Pollock des mêmes auteures. Susan Hopper est très différent. Le fantastique pour ado est toujours présent avec son côté sombre mais totalement différent. Ici pas de pouvoir mais toujours beaucoup de fantasy. Une malédiction familiale très prenante. Un couple d’ados qui s’épaule aidé d’un grand père très ouvert. Une mère adoptive des plus énigmatiques mais qui jouera je l’espère un grand rôle pour Susan car je l’aime bien. Et enfin une chienne toute mignonne.

Encore ici la plume des deux auteures m’emporte. La malédiction donne une histoire fascinante. J’accroche à l’ensemble des personnages. Eliot est doux, prévenant. Le grand-père est un homme sur qui les ados peuvent compter. Mme Hopper semble si sévère et malgré tout également bien prévenante. Elle est une énigme pour moi. Et enfin j’aime beaucoup la tournure que prend l’histoire avec l’apparition des parents de Susan et le conflit de camps introduit.

Un premier tome auquel j’ai très bien accroché. Il me tarde d’avoir la suite.

Rédigé par Majanissa

Repost 0
Commenter cet article